Avis client

meditos France
Actif depuis le 02 juillet 2007
Dernier avis le 09 décembre 2009
52 avis rédigés
4/5 évaluation moyenne
312 notes utiles

Note générale
Moyen
A boire sans excés ! Non, ce disque n'est certainement pas "un hommage à la musique celtique" mais un récital consacré à la viole jouée dans les pays celtes, ce qui n'est pas la même chose. Et, en l'occurrence, celtique ne signifie pas exotique. Point de reconstitution d'ambiance taverneuse : la bière ne coule pas à flot, loin de là ! Un peu à l'étroit dans le rebond rythmique, à cause de limites techniques imposées par l'instrument, Savall cherche l'universalité mais cette quête est parfois bien ardue. Un des disques les moins "séduisants" de Savall et, oserais-je l'écrire malgré l'admiration extrême que je lui porte, parfois monotone. A boire à petite gorgée, en somme... ce qui pour certains sera le nectar du plaisir et pour d'autres source de frustation infinie ! Comme je ne bois pas de bière, j'en reste à un 3 un peu faiblard. A réécouter quand je serai plus vieux ?
Antonio Vivaldi
Farnace Super !
Note générale
Super !
Le must de la collection ! Une version ratée ? Une direction molle ? Et bien, non ! Pas d'accord du tout ! Savall est au contraire pour moi le meilleur chef pour rendre compte de tous les fastes de l'orchestre et du théâtre vivaldien et tous ses interprètes rendent parfaitement justice à ce chef d'oeuvre. Au côté de la Fida Ninfa, seul autre opéra vraiment réussi de la série à mon goût, ce Farnace devient le must de la collection Naive qui peut ainsi s'énorgueillir d'accueilir Savall et les siens ! Evidemment, je l'avais déjà dans la luxueuse version Alia Vox...
Note générale
Super !
Irrésistible ! Charme irrésistible d'un programme très rare. Un peu comme Jordi Savall, Doulce Mémoire excelle à composer des programmes thématiques propres à ravir l'oreille et enrichir l'esprit. L'évocation du Siècle du Titien (Venise, XVIème siècle) est une réelle réussite et nous fait découvrir l'évolution du madrigal dans la Sérénissime. Entrain rythmique instrumental, enthousiasme savoureux de jeunes voix et doulce poésie de la mémoire que l'on retrouve dans d'autres cd à thésauriser de ce groupe français trop peu connu. Je recommande aussi en particulier le Viva Napoli ou le Lorenzo le Magnifique autour du Carnaval de Florence, pour ne citer que deux autres programmes évoquant la Renaissance italienne...
Note générale
Super !
L'hymne à l'Amour de Jordi Saval... Rien n'indique sur le cd qu'il s'agit bien d'une offre exclu de la FNAC mais peu importe, voici un nouveau best of que tous ceux qui ne peuvent s'offrir les coffrets luxueux d'Alia Vox thésauriseront avec "amour". Après la femme, la danse, la nuit et la foi, c'est donc en effet un véritable Hymne à l'Amour que nous propose Jordi Savall en guise de cadeau pour les fêtes.
Note générale
Bien
on se calme et on écoute ! Partir du principe que le pianiste est nul ou qu'il fait carrière n'a aucun sens ! Depuis la référence Ciccolini, Thibaudet et Queffélec sont les deux interprétations françaises modernes très recommandables sur le marché. Queffélec prend Satie très au sérieux donnant du poids là o Thibaudet reste plus léger mais suffisamment inventif. Pour les fans de Satie, la comparaison est passionnante mais le 10 reste selon moi à Ciccolini.
Note générale
Bien
INDEMODABLE ! Jean Martinon est bien oublié de nos jours. Ce fut pourtant l'un des meilleurs chefs des années 1960, notamment dans le répertoire français. En 3cd et à ce prix, voici sans doute le meilleur rapport qualité-prix pour qui cherche sur le marché actuel une très bonne anthologie orchestrale de Ravel. Un des meilleurs choix de cette colection.
Wolfgang Amadeus Mozart, Giuseppe Verdi, Hector Berlioz
Arias Bien
Note générale
Bien
Too much ! ou pas assez ? Belle gueule, look métrosexuel très étudié, liaison alagnesque avec Ana Nebretko, une belle voix aussi, très virile, faut le dire : bref, tout pour réussir ? Euh, faudrait quand même apprendre à ne pas tout chanter de la même façon et nuancer davantage tant le chant que l'interprétation... Sans doute très charismatique en scène mais encore un peu court pour un récital.
Note générale
Bien
Un peu cher face à la concurrence... De quoi parle-on ? De l'oeuvre ou de son interprétaton ? On peut préférer sans doute Chostakovitch mais difficile de résister à la "séduction" d'une oeuvre dont il est cependant curieux que jouissance et donc séduction qualifient un chant né des souffrances hitlériennes. Cette interprétation très new age a fait connaître l'oeuvre au monde entier mais on peut lui préférer le disque polonais Naxos, bien plus émouvant et beaucoup plus idiomatique. Et presqu'un tiers moins cher !
Giuseppe Verdi, Carlo Rizzi
La Traviata Déçu
Note générale
Déçu
Non merci, pas même en cadeau ! Extraordinaire, "çà" ? Nebretko est sublime dans le répertoire russe mais elle se fourvoie complètement dans le bel canto. J'approuve donc l'internaute précédent à 100%. Tout le 1er acte est beuglé avec des vocalises savonnées par la soprano et les hurlements d'un ténor étonnemment très décevant. Vargas, moins séduisant et donc boudé par les éditeurs, fait aujourd'hui beaucoup mieux... Une jolie présence scènique donne le change par la suite mais ne mérite vraiment pas autant de louanges, surtout à ce prix là... Efficace peut-être à la scène mais vraiment pas de quoi s'extasier au disque ! Pas d'enregistrement moderne à la hauteur des classiques avec Callas, Scotto ou même la Caballé, à ma connaissance..
Note générale
Super !
GENIAL ! Perfection un tantinet glacée qui traduit idéalement la modernité absolue de ces chefs d'oeuvre. Je n'ai jamais réussi à adhérer pleinement à l'interprétation pourtant si appréciée de Serkin alors qu'avec Pollini je découvre et redécouvre sans cesse la partition avec un passage jazzy qui démontre aussi que la perfection sait être visionnaire : génial ! Je place Kovacevitch tout de suite après...
Note générale
Super !
Musicalissime ! Mais bien sûr que c'est la meilleure version tant pour le piano que pour la direction d'orchestre qui met en déroute, justement, toutes les tentatives précédentes de "réhabiliter" les talents d'orchestrateur de Chopin. Un miracle de légèreté et d'invention. N'écoutez pas les grincheux : c'est musicalement génial !
Note générale
Super !
UNE REFERENCE TROP PEU CONNUE ! Carmignola n'est pas le plus connu des violonistes, c'est pourtant le maitre incontestable du répertoire vivaldien. On peut adorer les intuitions géniales de Biondi ou les extravagances du Giardino Armonico, c'est pourtant bien cette version que l'on voudra garder dans sa discographie idéale. Pour une fois, la virtuosité est au service de la musique et c'est un miracle de chaque instant : CD indispensable !
Note générale
Super !
ENCHANTEUR ET ROYAL ! Une immense réussite discographique qui a contribué au succés de Minkovski. Ce disque est un régal de ch&que instant, tant pour la découverte de la musique de scène de Lully que pour la saveur de l'inteprétation, la gourmandise des timbres et la ryhtmique désormais légendaire du chef : un festin sonore à déguster sans aucune modération.
Note générale
Bien
Un Rossini très (trop ?) mozartien ! Je donne une note un peu plus élevée que la moyenne actuelle car il s'agit quand même d'un jalon très important dans la discographie et la concurrence n'est pas si nombreuse ! Abbado et Berganza sont trop sages, oui, mais ils apportent à cette oeuvre une composante mozartienne de très grande classe. Prey est à cté, Alva dans un autre siècle mais Montarsolo pas si mal. Aucune autre version n'est parfaite mais j'ajoute à Marriner (malgré Baltsa en deçà de Berganza) l'enregistrement live de Fonit Cetra avec Rockwell Blake et Dara (magré le soprano virtuose mais vraiment trop léger de Luciana Serra). Est-il donc trop tard pour réunir Bartoli et JD Florez ?
Note générale
Super !
Bravo non proibito ! Bartoli meilleure au concert qu'au disque, Bartoli coupable d'abandonner le SACD (!), Bartoli trop technique et pas assez musicienne, Bartoli qui ne ferait plus que du Bartoli : on se demande vraiment qui fait dans la caricature ! La mode est à se précipiter sur la chair fraiche (en matière de haute-contre, le vivier se renouvelle tous les 5 ans à peu près) et de jeter tout le reste, surtout les mezzos ! Non pas que les critiques ne soient pas entièrement injustifiées (le dernier Bartoli confirme certaines craintes exprimées ici, notamment dans un Casta Diva selon moi épouvantable de manièrisme cérébral) mais quand même, ici la performance reste en tous points remarquable, en particulier dans des largo à pleurer. Bartoli connait parfaitement ses limites et nous aussi. C'est aussi pour cela qu'elle mérite le respect, contrairement à d'autres stars qui nous font du n'importe quoi !
Note générale
Super !
HAYDIENNISSIME ! Bernstein est un des très grands interprètes de Haydn. Ce coffret est la seule solution à ce jour pour écouter ce que j'estime la meilleure version de La Création. On y retrouve, comme pour les symphonies, le sens du rythme et de la pulsion qui fait tant défaut chez Karajan pour La Création et surtout une musicalité que l'on ne retrouve que rarement chez nos chers baroqueux.