The ghost of Tom Joad

  • 14.90

    En stock en ligne

    Livraison gratuite

    En magasin

    Retrait gratuit

    Voir la disponibilité en magasin

    Voir toutes les options et délais de livraison
  • Satisfait
    ou remboursé
  • SAV Fnac
    7 jours sur 7
  • Retour gratuit
    en magasin
  • Paiement
    à l'expédition
    • The ghost of Tom Joad_0
    • The ghost of Tom Joad_1
    The ghost of Tom Joad
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    Se faire alerter

    Tenez vous alerté d'une baisse de prix, d'une promo ou d'une offre exeptionnelle.

    Revendez le vôtre : The ghost of Tom Joad en quelques clics seulement,
    sur fnac.com

    1. Vous mettez en vente
    2. Un client achète votre produit
    3. Vous expédiez votre produit
    4. Vous êtes payés
    Professionnel ? Créer votre boutique
    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    Caractéristiques détailléesThe ghost of Tom Joad

    AUTRES ŒUVRES Autour de Bruce Springsteen

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Bruce Springsteen

    Écoute gratuite avec

    4.5/5
    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      1
    • 4
      1
    • 5
      2
    3 Très (trop?) littéraire Posté le 20 oct. 2015

    Avec cet album, paru à l'automne 1995, Springsteen marque sa volonté de revenir à un son beaucoup plus dépouillé que lorsqu'il joue avec le E Street Band, soit exactement la même démarche que celle qui avait abouti à l'enregistrement de "Nebraska", magnifique album acoustique, au début des années 80. "The ghost of Tom Joad" (du nom du héros des "Raisins de la colère" de Steinbeck) est donc très "feu de camp", même si certains titres bénéficient d'une présence discrète de nappes de synthés et de percussions. 2 morceaux font figure de chefs d'oeuvre absolus, que Springsteen jouera d'ailleurs régulièrement lors de ses futures tournées, à savoir "The ghost of Tom Joad" et "Youngstown". Rien que pour ces 2 titres-là, l'album mérite le détour. Pour le reste, la comparaison qu'on fait forcément avec "Nebraska" ne tourne pas en faveur du dernier-né, et ce pour une raison toute simple. Là où "Nebraska" était varié en terme de compositions, "The ghost of Tom Joad" est extrêmement linéaire, les mélodies se ressemblent beaucoup les unes avec les autres, et Springsteen semble clairement privilégier le texte à la musique. Ceux qui comprennent l'english dans le texte seront à leur aise, pour les autres il existe un réel risque de lassitude, voire d'endormissement, le réveil n'intervenant qu'en toute fin avec le plus léger, et quasi guilleret "My best was never good enough". Un disque sombre, courageux, mais le néophyte en springsteenerie évitera de commencer par lui!


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Sombre et poignant, un sommet du genre… Posté le 30 déc. 2007

    Après un Greatest Hits forcément décevant (résumé la carrière du Boss en 1 CD, quelle prétention !), Springsteen publie en novembre 1996 l’un de ses albums les plus intimistes et poignants. Dans la lignée de Nebraska, The Ghost Of Tom Joad est un recueil de chroniques de l’Amérique profonde, celle qu’il nous est rarement donné à voir par des médias bâillonnés par un pouvoir politique soucieux d’entretenir dans l’imaginaire collectif, le désormais célèbre rêve américain. Ce disque minimaliste mais d’une beauté rare est une fenêtre ouverte sur des tranches de vie quotidienne d’un pays qui refuse de se regarder dans le miroir, tel qu’il est et tel qu’il évolue. En vrac, il y est question de banales descentes aux enfers, braquages ratés et petits trafics en tous genres, de rédemption, de vies ouvrières faites d’honnêteté et de labeur, de désirs d’exils salvateurs vers des ailleurs sublimés et malheureusement, souvent fantasmés, d’immigrés plus esclaves que travailleurs… bref, des sujets sombres et sans concession, chères à Bruce Springsteen, porte parole des petites gens, déshérités et autres laissés pour compte d’Amérique ou d’ailleurs. Les textes sont écrits dans un style littéraire et poétique d’une beauté jusqu’ici encore jamais atteinte par Springsteen. Parmi les 12 titres, tous magnifiques, qui composent l’album, on signalera les poignants Straight Time, Youngstown, Sinaloa Cowboys, Accross The Border et bien évidemment la chanson-titre, The Ghost Of Tom Joad, inspirée par le chef d’œuvre de Steinbeck, les Raisins de la Colère. Un album précieux et indispensable pour qui veut pénétrer dans l’univers de Bruce Springsteen et comprendre les raisons de sa colère…


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 American Rimbaud Posté le 01 mai 2002

    Il n'y a pas 36 alternatives! Soit vous captez pas ou mal l'américain, vous classerez alors le boss, après l'écoute du Tom Joad, parmi les meilleurs folkeux que l'Oncle Sam n'ait jamais produit. Si au contraire, la langue de Steinbeck vous est familière, vous verrez désormais l'enfant des "streets d'Asbury Park" comme le digne successeur de Dylan ou de Guthrie, l'ironie en moins, l'émotion en plus. Et si en plus vous aimez l'Amérique...Vous l'avez là, plus la peine de prendre l'avion!


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    4 Un somptueux retour aux sources Posté le 22 mars 2001

    Après les Lucky Town et Human Touch, le Boss revient à sa touche "Nebraska", acoustique et dépouillée, et livre une fois de plus un album sublime, voyage à travers l'Amérique d'aujourd'hui et ses oubliés, avec, pour thématique "les raisins de la colère" et son héros, Tom Joad. Rocker au coeur tendre, Springsteen y évoque sans langue de bois l'autre visage du rêve Américain. pour ceux qui prendraient encore que "Born in the USA" pour de la propagande patriotique...


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir Aussi

      Attention Une erreur est survenue, veuillez réessayer plus tard.
      Vraiment désolé...

      Le site Fnac.com n'est pas parfaitement optimisé sur ce navigateur. Votre expérience serait bien meilleure si vous en téléchargiez un autre

      Firefox Chrome Opera