L'Étranger

Jacques Ferrandez (Auteur) Albert Camus (Auteur) Paru le 12 avril 2013 Bande dessinée (cartonné) en français
5 12 avis
    L'Étranger_0
    L'Étranger_1
    L'Étranger_2
    L'Étranger_3
    L'Étranger_4
    L'Étranger_5
    L'Étranger
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution 12.04.2013
      Editeur Gallimard Bd
      Collection Fétiche
      Format 21cm x 28cm
      Nombre de pages 136

      Voir toutes les caractéristiques

    • Le jour où sa mère est morte, Meursault a remarqué qu'il faisait très chaud dans l'autobus qui le menait d'Alger à l'asile de vieillards, et il s'est assoupi. Plus tard, dans la chambre mortuaire, il a apprécié le café que lui offrait le concierge, a eu envie de fumer, a été gêné par la violente lumière des lampes électriques. Et c'est avec une conscience aiguë du soleil qui l'aveugle et le brûle que l'employé de bureau calme et réservé va commettre un acte irréparable. Camus présente un homme insaisissable amené à... Voir la suite

    Compte-tenu de la situation actuelle, nos délais de livraison peuvent être allongés.
    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 31.80 25.40

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale L'Étranger

    Remise de 20 % bandes dessinées

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    LE MOT DE L'ÉDITEUR L'Étranger

    Le jour où sa mère est morte, Meursault a remarqué qu'il faisait très chaud dans l'autobus qui le menait d'Alger à l'asile de vieillards, et il s'est assoupi. Plus tard, dans la chambre mortuaire, il a apprécié le café que lui offrait le concierge, a eu envie de fumer, a été gêné par la violente lumière des lampes électriques. Et c'est avec une conscience aiguë du soleil qui l'aveugle et le brûle que l'employé de bureau calme et réservé va commettre un acte irréparable. Camus présente un homme insaisissable amené à commettre un crime et qui assiste, indifférent, à son procès et à sa condamnation à mort.

    L'avis de notre partenaire   

    Jacques Ferrandez gère subtilement le scénario dans une forme qui dénote une inspiration sans faille et qui décrit avec subtilité certaines dérives, morales et judiciaires. Par ailleurs, l'investissement de l'artiste passe irrémédiablement par le remarquable travail graphique. On ne pourra qu'être subjugué par la richesse de ses nombreuses aquarelles que l'artiste nous sert à chaque double page.

    La suite ici

    Caractéristiques détailléesL'Étranger

    • Auteur Jacques Ferrandez
      Albert Camus
    • Editeur Gallimard Bd
    • Date de parution 12.04.2013
    • Collection Fétiche
    • Format 21cm x 28cm
    • Poids 0.8080kg
    • EAN 978-2070645183
    • ISBN 2070645185
    • Illustration Illustrations couleur
    • Nombre de pages 136
    • Format 21,70 x 28,70 x 1,60 cm
    • Poids du produit 0.80 Kg

    AUTRES ŒUVRES Autour de Jacques Ferrandez

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Jacques Ferrandez

    5/5
    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      2
    • 5
      10
    5 L'étranger BD de FERRANDES Posté le 05 juin 2019

    Bel exemple en BD de l'illustration d'un grand roman !


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Bd magnifique Posté le 23 août 2018

    La bd correspond parfaitement à mes attentes.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Parfait Posté le 14 déc. 2017

    Exactement ce que je souhaitais


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 les images sont belles Posté le 03 oct. 2017

    très beau livre à offrir ou à s'offrir


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Une belle adaptation Posté le 19 nov. 2013

    J'ai lu le roman il y a bien longtemps aussi m'est difficile de faire une critique quant à la fidélité de l'interprétation ou à la touche personnelle de Ferrandez. J'ai quand même retrouvé les impressions qui me restent du roman avec la touche visuelle et magistrale de Ferrandez qui trouve là un décor qui lui est cher : l'Algérie. Le caractère "absurde et anormal" de Meursault est très palpable dans une mise en scène étouffante sous le soleil d'Alger. Des effets visuels bien utilisés accentuent le propos là où les mots disparaissent en faveur de l'image.Qu'on ait lu ou non le roman, c'est une belle oeuvre à lire.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir tous les avis

    Voir Aussi