Blacksad - Tome 4 : L'enfer, le silence

Voir aussi Blacksad Juanjo Guarnido (Dessinateur) Juan Díaz Canalès (Scénario) Paru le 16 septembre 2010 Bande dessinée (cartonné) en français
4.5 56 avis
    • BlacksadL'enfer, le silence_0
    • BlacksadL'enfer, le silence_1
    • BlacksadL'enfer, le silence_2
    • BlacksadL'enfer, le silence_3
    • BlacksadL'enfer, le silence_4
    • BlacksadL'enfer, le silence_5
    BlacksadL'enfer, le silence

    Revendez le vôtre : Blacksad - Tome 4 : L'enfer, le silence en quelques clics seulement,
    sur fnac.com

    1. Vous mettez en vente
    2. Un client achète votre produit
    3. Vous expédiez votre produit
    4. Vous êtes payés
    Professionnel ? Créer votre boutique
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution 16.09.2010
      Editeur Dargaud
      Collection Blacksad

      Voir toutes les caractéristiques

    • Dix ans après sa naissance dans Quelque part entre les ombres, le détective privé John Blacksad est de retour. Cette fois, loin de New York, il enquête à La Nouvelle Orleans sur la disparition d'un pianiste de jazz. Aventure, magie, musique, vaudou : autant d'ingrédients qui donnent naissance à l'une des aventures les plus tragiques de Blacksad.

      Et revoilà Blacksad ! Le « privé » le plus félin de la bande dessinée revient traîner ses guêtres et ses griffes dans un quatrième album appelé à faire date, à l'occasion de la...
      Voir la suite

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale L'enfer, le silence

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    Avis de la Fnac Blacksad, Tome 4 - L'enfer, le silence

    Dix ans après sa naissance dans Quelque part entre les ombres, le détective privé John Blacksad est de retour. Cette fois, loin de New York, il enquête à La Nouvelle Orleans sur la disparition d'un pianiste de jazz. Aventure, magie, musique, vaudou : autant d'ingrédients qui donnent naissance à l'une des aventures les plus tragiques de Blacksad.

    Et revoilà Blacksad ! Le « privé » le plus félin de la bande dessinée revient traîner ses guêtres et ses griffes dans un quatrième album appelé à faire date, à l'occasion de la dixième année de son histoire - le tout premier tome de la série, Quelque part entre les ombres, est en effet paru en l'an 2000. Pour ceux qui auraient loupé le début, rappelons que Blacksad, John de son prénom, est un chat détective qui évolue dans l'Amérique des années 1950. Désabusé, forcément désabusé comme l'est tout « privé » digne de ce nom, il s'efforce tant bien que mal de faire triompher la justice et d'insuffler un brin de morale dans un monde aux contours décidément bien sombres. Créé par le scénariste Juan Díaz Canales et le dessinateur virtuose Juanjo Guarnido, ancien animateur chez Disney, Blacksad évolue dans un décor qui n'est pas déterminé mais qui ressemble comme deux gouttes de Bourbon à New York, comme en témoigne la skyline qui sert de toile de fond à ses aventures. Et justement, dans L'enfer, le silence, le nouvel album, Blacksad délaisse la « Grosse Pomme » pour se transporter à La Nouvelle Orleans. Un producteur de disques de jazz prénommé Faust - de quoi susciter la méfiance d'un détective - lui demande d'enquêter sur la disparition de Sebastian « little hand » Fletcher, pianiste génial dont la mort mettrait en péril la survie de sa société. Dans un climat imprégné de musique et de vaudou, Blacksad va, comme d'habitude, croiser la route de personnages peu fréquentables. Il va aussi se confronter à la drogue et à la mort. Cet album est un petit événement : voilà cinq ans que les auteurs de Blacksad n'avaient pas donné signe de vie, si ce n'est avec la série Sorcelleries dessinée par Guarnido. Ils reviennent avec une histoire sombre et tragique, même si elle est empreinte d'une indéniable poésie et d'une ambiance festive née de l'atmosphère propre à La Nouvelle Orleans, ville que Guarnido a découverte afin de procéder à quelques repérages avant d'en tomber éperdument amoureux. La magie est présente, bien sûr, notamment grâce au vaudou. Mais aussi à travers une scène qui voit Blacksad se noyer avant d'être sauvé par une sorte de mystérieux ange gardien, après avoir vu défiler devant ses yeux les principaux protagonistes de cet album. Un passage étonnant, entre surréalisme et magie, qu'il appartient au lecteur d'expliquer comme il l'entend. Dans sa prochaine aventure, Blacksad reviendra vers sa ville d'origine. L'album, à en croire son dessinateur, se présentera comme une sorte de « road movie » sans que l'on sache encore s'il faudra de nouveau patienter cinq ans avant de retrouver ce personnage attachant qu'est Blacksad. Après tout, la patience est l'une des vertus du détective privé : au lecteur de savoir en faire preuve à son tour.

    LE MOT DE L'ÉDITEUR L'enfer, le silence

    Années 1950, La Nouvelle-Orléans, où la fête de Mardi gras bat son plein. Grâce à Weekly, un producteur de jazz dénommé Faust fait la connaissance de Blacksad. Faust demande à ce dernier de s'occuper d'une affaire : un de ses musiciens, le pianiste Sebastian, a disparu. Il n'a pas donné signe de vie depuis des mois, mettant en péril le label musical privé d'une star. Faust craint que Sebastian ait, une fois de trop, sombré dans la drogue. Sa requête est d'autant plus pressante que Faust se sait atteint d'un cancer. John accepte la mission et découvre peu à peu que Faust ne lui a pas tout dit. Il s'aperçoit qu'il est lui-même manipulé, mais décide tout de même de retrouver Sebastian pour comprendre les raisons de sa disparition. Il ne sait pas encore qu'il va connaître son enquête la plus éprouvante, à plus d'un égard.

    L'avis de notre partenaire   

    Le producteur de jazz, Faust Lachapelle, est en très mauvaise santé. Mais ce qui l'inquiète davantage est la disparition de son plus grand jazzman, Sebastian. Ce dernier devenu héroïnomane a abandonné sa femme sur le point d'accoucher et demeure introuvable. Il charge alors Blacksad d'enquêter sur cette disparition avant qu'un malheur n'arrive au talentueux musicien.

    Mais l'affaire ne semble pas si simple. Entre un détective incompétent vexé d'avoir été évincé, un fils jaloux et cupide ainsi que tout un tas de secrets bien lourds à porter, notre chat détective comprend bien vite qu'il a mis le museau dans quelque chose de bien plus complexe qu'il n'y parait.

    La suite ici

    Caractéristiques détailléesL'enfer, le silence

    AUTRES ŒUVRES Autour de Juanjo Guarnido

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Juanjo Guarnido

    4.5/5
    • 1
      0
    • 2
      1
    • 3
      8
    • 4
      19
    • 5
      28
    5 Super fonctionnelle Posté le 30 oct. 2018

    J'ai acheté cet article la semaine dernière il est très pratique et simple à utiliser, j'ai tout de suite compris comment le lire et tourner les pages, merci la Fnac !


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Très bonne série Posté le 08 oct. 2018

    Bonne série par la qualité de l'histoire et des dessins


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 bien Posté le 14 déc. 2017

    tout était parfait livraison etc


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    3 attention, lassitude... Posté le 09 nov. 2013

    L'intérêt de cet opus c'est la découverte de la Nouvelle Orléans, au moment d'une fête importante pour la Louisiane et ses paroisses, c'est l'éclosion d'un certain Jazz, mais toujours la misère, la corruption. Et puis la ville est étouffante, suffocante, sale. L'Enfer, oui, le silence, la mort. Les couleurs sont éclatantes, joyeuses, tout est bien, sauf que tout es faux.la lecture est agréable, on se délecte du graphisme mais nos amis Canales et Guardino doivent sortir la tête de leur trou et nous faire un tome cinq d'enfer, scénario tendu, personnages consistants et bonne chance, c'est bientôt Noël et je connais déjà mon cadeau...:-))


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    4 Plaisir dans la fièvre de La Nouvelle-Orléans! Posté le 18 mai 2013

    Après l'Amérique raciste et la Guerre froide, ce quatrième album de "Blacksad" nous transporte dans la torpeur, dans la fièvre de La Nouvelle-Orléans. Les auteurs espagnols expriment parfaitement leur passion de cette ville à part, entre les brumes du jazz, de la drogue, des haines anciennes. Et l'on danse, et l'on chante, bien que les paroles soient de sang! Encore une fois sont au rendez-vous la finesse du texte, la beauté graphique (ô dessin! ô couleurs!), la subtilité historique et la profondeur des personnages! Cette série est décidément un régal. Merci.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir tous les avis

    Voir Aussi