The Sunday Books

Michael Moorcock (Auteur) Mervyn Peake (Auteur) Mervyn Peake (Illustration) Lili Sztajn (Traduction) (Les Livres du dimanche) Paru en novembre 2010 Bande dessinée (cartonné) en français
    • The Sunday Books_0
    The Sunday Books
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution novembre 2010
      Editeur Denoël
      Collection Denoel Graphic
      Format 18cm x 23cm
      Nombre de pages 140

      Voir toutes les caractéristiques

    • En 1946, Mervyn Peake, romancier, poète et illustrateur, s'installe avec sa famille sur l'île de Sercq. Pour tromper l'ennui des dimanches insulaires, il instaure le rituel des Sunday Books, cahiers dans lesquels il dessine pour ses deux fils.

      Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Mervyn Peake, qui jouit alors d'une forte réputation comme poète, écrivain, peintre et illustrateur (on lui doit, entre autres, les versions illustrées de L'Ile au Trésor, de Dr Jekyll & Mister Hyde, et de La Chasse au Snark), décide de...
      Voir la suite

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 39.30 31.40

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale The Sunday Books

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    Avis de la Fnac The Sunday Books

    En 1946, Mervyn Peake, romancier, poète et illustrateur, s'installe avec sa famille sur l'île de Sercq. Pour tromper l'ennui des dimanches insulaires, il instaure le rituel des Sunday Books, cahiers dans lesquels il dessine pour ses deux fils.

    Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Mervyn Peake, qui jouit alors d'une forte réputation comme poète, écrivain, peintre et illustrateur (on lui doit, entre autres, les versions illustrées de L'Ile au Trésor, de Dr Jekyll & Mister Hyde, et de La Chasse au Snark), décide de s'installer sur l'île de Sercq avec sa famille. Si la vie insulaire est agréable et si Peake y trouve l'inspiration nécessaire à l'élaboration de nouveaux romans, les dimanches, particulièrement en hiver, manquent singulièrement de distraction. Pour lutter contre l'ennui des siens, il prend l'habitude de dessiner. « Les garçons s'asseyaient sur les bras du fauteuil de Peake, le regardant convoquer ses propres souvenirs et passions d'enfance pour leur raconter des histoires de pirates, de cow-boys, de monstres étranges et de personnages plus étranges encore, inventant son récit au fur et à mesure, rajoutant parfois des comptines absurdes pour accompagner ses dessins. Des clowns, des trains, des bandits de grands chemins, des animaux sauvages surgissaient de son imagination, souvent à l'instigation de ses fils qui lui demandaient de dessiner un avion, un bateau, un lion.. Ces dessins recelaient souvent (comme certains de ses ouvrages publiés) des plaisanteries accessibles seulement aux initiés et des hommages à ses propres héros. » Les Sunday Books, ou « livres du dimanche », étaient nés. Ces ouvres, qui ont survécu à la mort de l'écrivain, sortent pour la première fois du cercle exclusif de la famille Peake. Michael Moorcock a apporté aux dessins les récits que l'illustrateur n'a jamais mis par écrit.

    LE MOT DE L'ÉDITEUR The Sunday Books

    En 1946, Mervyn Peake, romancier, poète, illustrateur de L'Île au trésor, d'Alice, de La Chasse au Snark, auteur de la Trilogie de Gormenghast, s'installe avec sa famille sur l'île de Sercq. Contre l'ennui des dimanches insulaires, il instaure le rituel des Sunday Books, cahiers dans lesquels il dessine pour ses deux fils, improvisant au fil des illustrations des histoires pleines de fantaisie. Soixante ans après, Michael Moorcock, géant des lettres anglaises, proche de Peake et passeur de son œuvre, réinvente les bouts-rimés, les limericks, les aventures extravagantes qui formaient la bande-son perdue de ces images. Deux grands esprits joueurs dialoguent à travers le temps, un trésor familial nous est rendu dans sa magie intacte.

    L'avis de notre partenaire   

    Drôle, drôle d'ouvrage que celui-ci, dans tous les sens du terme. Difficile en effet de faire plus atypique. et excitant. une association Moorcock/Peake ? Qui n'en rêverait pas ?
    Même s'il ne s'agit pas là d'un véritable projet à quatre mains mais d'un travail de "restaurateur" de la part de Michael Moorcock, qui redonne vie aux illustrations de Mervyn Peake, des illustrations créées pour ses enfants, histoire de les occuper lors des mornes dimanches après-midi d'hiver.

    La suite sur Elbakin.net

    Caractéristiques détailléesThe Sunday Books

    AUTRES ŒUVRES Autour de Michael Moorcock

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Michael Moorcock