Blueberry - Tome 11 : La mine de l'Allemand perdu

Voir aussi Blueberry Jean Giraud (Dessinateur) Jean-Michel Charlier (Scénario) Paru en juin 1996 Bande dessinée (cartonné) en français
5 3 avis
    • BlueberryLa mine de l'Allemand perdu_0
    BlueberryLa mine de l'Allemand perdu
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution juin 1996
      Editeur Dargaud
      Collection Lieutenant Blueberry
      Format 23cm x 30cm
      Nombre de pages 48

      Voir toutes les caractéristiques

    • En matière de western, Blueberry constitue la référence absolue. C'est en 1963 qu'est créé ce personnage pour PILOTE par Charlier et Giraud. Ils campent au départ un solide soldat qui s'affiche comme le sosie de Belmondo. La ressemblance s'estompe au fil des épisodes. Blueberry est une forte tête : teigneux, pas toujours respectueux de la rigueur militaire, indiscipliné, il n'hésite pas parfois à déserter pour remplir au mieux ses missions. Le scénario utilise tous les poncifs du Western américain avec tout ce qu'il faut de... Voir la suite

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 17.20 13.75

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale La mine de l'Allemand perdu

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    RÉSUMÉ La mine de l'Allemand perdu

    Le Baron Luckner prétend avoir découvert une mine d'or en plein Monts de la Superstition. Ces montagnes, sacrées pour les Apaches, sont un véritable enfer de sécheresse et farcies de crotales. ..

    LE MOT DE L'ÉDITEUR La mine de l'Allemand perdu

    En matière de western, Blueberry constitue la référence absolue. C'est en 1963 qu'est créé ce personnage pour PILOTE par Charlier et Giraud. Ils campent au départ un solide soldat qui s'affiche comme le sosie de Belmondo. La ressemblance s'estompe au fil des épisodes. Blueberry est une forte tête : teigneux, pas toujours respectueux de la rigueur militaire, indiscipliné, il n'hésite pas parfois à déserter pour remplir au mieux ses missions. Le scénario utilise tous les poncifs du Western américain avec tout ce qu'il faut de rebondissements et de personnages pittoresques (Mc Clure, Angel Face, Red Nick, Chihuahua Pearl etc. sans compter les Indiens qui sont réhabilités par les auteurs, point de vue adopté d'ailleurs dans Cartland). Parallèlement au cycle classique de la saga de Blueberry, Giraud dessine entre 68 et 70 la jeunesse du futur lieutenant. Cette "série" reprend son cours en 85 sous le crayon de Colin Wilson, très respectueux du style imposé par Giraud. Les albums ont successivement été édités par Dargaud (22 titres, l'essentiel du fond) puis par Fleurus/Hachette, puis par Novédi et enfin par Alpen pour la nouveauté dessinée par Vance. Dargaud a entrepris la réédition des albums Blueberry remaquettés et agrémentés de nouvelles couleurs.

    Caractéristiques détailléesLa mine de l'Allemand perdu

    AUTRES ŒUVRES Autour de Jean Giraud

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Jean Giraud

    Avis clients La mine de l'Allemand perdu

    5/5
    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      0
    • 5
      3
    5 Chasse à l'homme, chasse au trésor Posté le 05 févr. 2014

    Blueberry quitte l'uniforme pour retrouver une étoile de sheriff. Mais cet album est d'une autre trempe que "L'homme à l'étoile d'argent"! Voici une chasse à l'homme et à un hypothétique trésor, une aventure passionnante de trois groupes rivaux. Le personnage fourbe, lâche, pathétique et si dangereux de Prosit est une grande réussite. Ce diptyque était mon préféré de la série étant enfant, après relecture c'est toujours le cas. Pour l'anecdote, dans un tout autre contexte, la mine de l'Allemand perdu était déjà citée à la fin de l'épisode pilote "Fort-Navajo".


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Chasse à l'homme, chasse au trésor Posté le 30 janv. 2014

    Blueberry quitte l'uniforme pour retrouver une étoile de sheriff. Mais cet album est d'une autre trempe que "L'homme à l'étoile d'argent"! Voici une chasse à l'homme et à un hypothétique trésor, une aventure passionnante de trois groupes rivaux. Le personnage fourbe, lâche, pathétique et si dangereux de Prosit est une grande réussite. Ce diptyque était mon préféré de la série étant enfant, après relecture c'est toujours le cas. Pour l'anecdote, dans un tout autre contexte, la mine de l'Allemand perdu était déjà citée à la fin de l'épisode pilote "Fort-Navajo".


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 L'Age d'or Posté le 03 nov. 2009

    Il arrive bien souvent qu'on lise à droite et à gauche que tel album est le chef-d'oeuvre de la collection pour être ensuite déçu lorsqu'on le découvre enfin. Et bien cette fois-ci, ce n'est pas le cas. Le diptyque LA MINE DE L'ALLEMAND PERDU / LE SPECTRE AUX BALLES D'OR est impressionnant et ne vole absolument pas sa réputation. J'ai toutefois une certaine préférence pour le second tome, mais c'est anecdotique. Le scénario de Charlier est en béton armé (il laisse d'ailleurs de côté les ruses de Sioux de Blueberry ou les interjections très marquées et datées, ce qui fluidifie le récit et le rend beaucoup plus réaliste) et le dessin de Giraud rehaussé par la coloridation d'Evelyne Tranlé (Soeur de Jean-Claude Mézières, qui colorise également tous les albums de VALERIAN - autre série phare de Pilote à la même époque), a atteint son style classique. Je n'étais pas franchement un grand amateur de western en BD, mais je dois bien avouer que les 12 premiers albums de BLUEBERRY (ainsi que les trois premiers de LA JEUNESSE DE BLUEBERRY) m'ont réconcilié avec le genre. Seul petit bémol - si on doit vraiment en trouver un - la couverture qui est assez banale et qui n'illustre pas le contenu. Giraud nous a habitué a mieux.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir Aussi