Blueberry - Tome 23 : Arizona Love

Voir aussi Blueberry Jean Giraud (Dessinateur) Jean-Michel Charlier (Scénario) Paru en juin 1996 Bande dessinée (cartonné) en français
2 1 avis
    • BlueberryArizona Love_0
    BlueberryArizona Love
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution juin 1996
      Editeur Dargaud
      Collection Lieutenant Blueberry
      Format 23cm x 30cm
      Nombre de pages 48

      Voir toutes les caractéristiques

    • En matière de western, Blueberry constitue la référence absolue. C'est en 1963 qu'est créé ce personnage pour PILOTE par Charlier et Giraud. Ils campent au départ un solide soldat qui s'affiche comme le sosie de Belmondo. La ressemblance s'estompe au fil des épisodes. Blueberry est une forte tête : teigneux, pas toujours respectueux de la rigueur militaire, indiscipliné, il n'hésite pas parfois à déserter pour remplir au mieux ses missions. Le scénario utilise tous les poncifs du Western américain avec tout ce qu'il faut de... Voir la suite

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 17.20 13.75

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Arizona Love

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    RÉSUMÉ Arizona Love

    Enfin disculpé des tentatives d'assassinat du président Grant, qui eurent lieu en 1870, Blueberry, avec un tiers de l'or de Vigo, qu'il a reçu en dédommagement, est parti à la conquête de Chihuahua Pearl...

    LE MOT DE L'ÉDITEUR Arizona Love

    En matière de western, Blueberry constitue la référence absolue. C'est en 1963 qu'est créé ce personnage pour PILOTE par Charlier et Giraud. Ils campent au départ un solide soldat qui s'affiche comme le sosie de Belmondo. La ressemblance s'estompe au fil des épisodes. Blueberry est une forte tête : teigneux, pas toujours respectueux de la rigueur militaire, indiscipliné, il n'hésite pas parfois à déserter pour remplir au mieux ses missions. Le scénario utilise tous les poncifs du Western américain avec tout ce qu'il faut de rebondissements et de personnages pittoresques (Mc Clure, Angel Face, Red Nick, Chihuahua Pearl etc. sans compter les Indiens qui sont réhabilités par les auteurs, point de vue adopté d'ailleurs dans Cartland). Parallèlement au cycle classique de la saga de Blueberry, Giraud dessine entre 68 et 70 la jeunesse du futur lieutenant. Cette "série" reprend son cours en 85 sous le crayon de Colin Wilson, très respectueux du style imposé par Giraud. Les albums ont successivement été édités par Dargaud (22 titres, l'essentiel du fond) puis par Fleurus/Hachette, puis par Novédi et enfin par Alpen pour la nouveauté dessinée par Vance. Dargaud a entrepris la réédition des albums Blueberry remaquettés et agrémentés de nouvelles couleurs.

    Caractéristiques détailléesArizona Love

    AUTRES ŒUVRES Autour de Jean Giraud

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Jean Giraud

    2/5
    • 1
      0
    • 2
      1
    • 3
      0
    • 4
      0
    • 5
      0
    2 La Fin ? Posté le 25 nov. 2009

    Franchement, avant même d'ouvrir l'album, je me demandais à quoi pouvait bien rimer cette histoire de Blueberry à la conquète de Pearl. Si on se souvient des épisodes précédents, s'il était certes charmé par le physique avantageux de la belle, on ne peut pas dire qu'il était très client de sa basse mentalité (cf la beigne qu'il lui donne après avoir enterré Trevor pour lequel elle n'a aucun signe de compassion dans BALLADE POUR UN CERCUEIL). On la revoit ensuite contrainte à aider McClure et Red Neck pour le faire évader, puis plus tard seulement ils ont véritablement un court dialogue aimable (LA LONGUE MARCHE). Mais juste aimable. Et pour finir, lorsqu'il est promis au peloton d'exécution (dans LA DERNIERE CARTE), il rêve d'elle la nuit précédant la sentence. Tous ces éléments me paraissent un peu faibles pour faire de Blueberry un amoureux transi de Pearl. L'album est le dernier de Charlier (décédé en 1989, lors de l'élaboration de l'album) mais n'est pas un de ses grands scénarios. L'histoire est classique et même faiblarde par moments. On a même la désagréable sensation de sombrer dans le grotesque et la pantalonnade. Pour ce qui est du dessin, c'est assez surprenant de voir à quel point Giraud fait le yoyo. Un coup c'est bon, un coup c'est mauvais. Le précédent album était graphiquement parfait et celui-ci retombe dans la pâleur de l'avant dernier. Les couleurs sont ternes, il y a peu de contrastes et le graphisme (comme dans LA DERNIERE CARTE) lorgne plus du côté de Moebius que de Gir. Il y a très peu de relief, le trait est plat et froid. Il semble que l'âge d'or de la série soit terminé depuis LE BOUT DE LA PISTE, apparemment le dernier bon album de BLUEBERRY. Reste à voir ce que vaut le cycle MISTER BLUEBERRY, mais vue la tendance de Giraud à simplifier son dessin et Charlier ayant disparu, je ne m'attends pas à un miracle. J'espère sincèrement me tromper. A suivre donc...


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir Aussi