Les Veilleurs

Vincent Message (Auteur) Paru le 20 août 2009 Roman (broché) en français
2.5 6 avis
    • Les Veilleurs_0
    Les Veilleurs
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution 20.08.2009
      Editeur Seuil
      Collection Cadre rouge
      Format 14cm x 22cm
      Nombre de pages 636

      Voir toutes les caractéristiques

    • Vincent Message est né en 1983 à Paris. Les Veilleurs est son premier roman.

      « On en revient donc aux faits : je me suis trouvé mêlé à une affaire de meurtre. Par un beau matin de février, un peu froid mais lumineux, je suis descendu dans la rue armé d'un pistolet, et j'ai tué trois personnes. C'étaient apparemment des gens que je ne connaissais pas, et qui ne m'avaient rien demandé. Ils étaient des êtres humains, moi aussi peut-être, et ça ne se passait pas trop mal. Ensuite les cinquante-quatre témoins ont compté sept...
      Voir la suite

    Remise de 10 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    • 35.70 32.10

      Expédié sous 4 à 8 jours

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Les Veilleurs

    Remise de 10 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    Avis de la Fnac Les Veilleurs

    Vincent Message est né en 1983 à Paris. Les Veilleurs est son premier roman.

    « On en revient donc aux faits : je me suis trouvé mêlé à une affaire de meurtre. Par un beau matin de février, un peu froid mais lumineux, je suis descendu dans la rue armé d'un pistolet, et j'ai tué trois personnes. C'étaient apparemment des gens que je ne connaissais pas, et qui ne m'avaient rien demandé. Ils étaient des êtres humains, moi aussi peut-être, et ça ne se passait pas trop mal. Ensuite les cinquante-quatre témoins ont compté sept ou huit coups de feu. Moi j'ai vu les rosaces de cervelle jaillir sur le trottoir. La rue brusquement cathédrale. Les grandes orgues qui se mettaient en marche. » Oscar Waldo Andreas Nexus est condamné à perpétuité, puis transféré à la clinique Bentlam et placé sous la surveillance du docteur Joachim Traumfreund. L'affaire semble classée, sauf pour Samuel Drake, le gouverneur de la région de Regson, dont la maîtresse a trouvé la mort dans la fusillade. Pour lui, Nexus n'a été que l'instrument de gens qui voulaient lui porter un coup, l'affaiblir à un moment décisif et l'empêcher d'être réélu. Convaincu d'un complot politique, il charge Paulus Rilviero d'en apprendre un peu plus. Ce dernier a la discrétion pour seule consigne. Ici, le suspense est permanent, tant Vincent Message s'est forgé une écriture élégante et précise, où se mêlent la force de l'imagination et le poids du réel. Habile à multiplier les points de vue, à alterner les récits et à croiser les différences, l'écrivain électrise, et c'est véritablement du grand art. Les Veilleurs s'impose comme l'un des plus stupéfiants romans de cette rentrée.

    LE MOT DE L'ÉDITEUR Les Veilleurs

    Oscar Nexus a tué trois personnes dans la rue, puis il s'est endormi sur les cadavres.
    Nexus est un marginal auquel son emploi de veilleur de nuit n'a donné qu'un ancrage très fragile dans la réalité. Interné dans une clinique, il est pris en charge par Joachim Traumfreund, un médecin atypique et brillant qui a participé dans sa jeunesse aux mouvements de réforme de la psychiatrie. C'est à lui et à Paulus Rilviero, un officier de police, qu'on confie le soin de tirer au clair les mobiles de Nexus et de déterminer s'il est responsable de ses actes.
    Afin de se consacrer à ce cas intriguant, Traumfreund transfère le criminel dans une annexe de la clinique, un bâtiment situé dans un coin de montagne que l'hiver isole peu à peu. Une fois sur place, nos deux enquêteurs découvrent que Nexus est un dormeur pathologique qui reprend nuit après nuit le fil du même Grand Rêve. Pour comprendre son crime, Traumfreund et Rilviero vont devoir s'immerger dans cet univers onirique où Nexus mène une véritable vie parallèle.
    Captivés par les récits du meurtrier, ils sont parfois rattrapés par le doute : comment être sûrs qu'ils n'ont pas affaire à un fabulateur ? A partir de ce fait divers, Les Veilleurs nous entraîne dans une exploration passionnante des territoires de la folie et du sommeil. Reprenant certains codes des grands thrillers hollywoodiens, l'auteur compose une fresque sur la place de l'imaginaire dans la société moderne, plus rationaliste qu'aucune autre, mais aussi fascinée par les mondes virtuels et les faces nocturnes de la réalité.

    Caractéristiques détailléesLes Veilleurs

    • Auteur Vincent Message
    • Editeur Seuil
    • Date de parution 20.08.2009
    • Collection Cadre rouge
    • Format 14cm x 22cm
    • Poids 0.6730kg
    • EAN 978-2020997072
    • ISBN 202099707X
    • Illustration Pas d'illustrations
    • Nombre de pages 636
    • Format 14,50 x 22,00 x 4,00 cm
    • Poids du produit 0.67 Kg

    AUTRES ŒUVRES Autour de Vincent Message

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Vincent Message

    2.5/5
    • 1
      3
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      3
    • 5
      0
    1 c'est vraiment nul Posté le 04 août 2010

    que de longueurs mais que c'est long!j'en suis à la 237 ème page : je comprends rien je m'ennuie comme c'est pas possible c'est la première fois qu'un roman me fait cet effet. c'est lourd, c'est mal écrit c'est prise de tête. les personnages n'ont rien d'attachants ni d'interessant. encore 463 pages je ne sais pas si je vais aller jusqu'au bout. d'habitude je mets 2 jours maxi pour lire un roman même épais : ça fait plus d'une semaine que j'y suis!


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    4 BLUFFANT Posté le 04 déc. 2009

    POUR UN PREMIER ROMAN C'EST DU LOURD(C'EST PAS BONJOUR TRISTESSE...).CE LIVRE EST TRES LONG ET TRES RICHE,IL ASSOCIE ROMAN PSYCHOLOGIQUE,FANTASY(!) ET THRILLER,MAIS A UN TRES HAUT NIVEAU.COMMERCIAL?JE REVE!


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    1 Soporifique à souhait Posté le 02 nov. 2009

    Jeune de 26 ans, normalien, roman ambitieux (+ de 600 pages), références à de grands auteurs, influence de certains films,... Voilà des ingrédients qui permettent de doper les ventes Pour ma part, je l'ai acheté car je trouvais la 4 ème de couverture alléchante. Puis, après avoir entendu plusieurs critiques élogieuses, je me suis décidé à acheter ce livre. Quelle déception!! J'ai eu l'impression de lire un manuscrit à remettre à l'éditeur plutôt qu'un roman fini. Trop de choses inutiles (250 pages auraient largement suffit), un style lourd à souhait, indigeste et imperméable. Jamais je n'ai réussi à pénétrer au coeur de cette histoire. L'ambiance qui règne est sèche et les personnages sont d'une froideur. A conseiller aux insomniaques en quête de sommeil!! Bref, un pur produit marketing qui sent la frime.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    1 prise de tête Posté le 01 nov. 2009

    Une vraie prise de tête bourrée de clichés sur l'avenir du monde, la "méchanceté" de l'homme. Une vision pessimise de l'humanité dont on commence vraiment à en avoir ras le bol. Et ras le bol aussi des critiques élogieuses pour ce genre d'ouvrage, tout simplement parce que c'est politiquement correct.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    4 Pour un premier roman, bravo Posté le 26 sept. 2009

    C'est une belle oeuvre d'imagination que nous offre Vincent Message, alors qu'on pouvait croire qu'on ne savait plus faire en France. On voyage entre rêve et réalité, ou bien entre réalité et une autre réalité, l'intrigue est bien menée, l'écriture somme toute classique sert bien l'histoire. Un petit bémol par contre pour les longueurs qui parsèment le livre et les quelques digressions durant lesquelles on lit en diagonale voire qu'on saute.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir tous les avis