FILMER LE 18e SIECLE

Martial Poirson (Auteur) Laurence Schifano (Auteur) Paru en septembre 2009 Essai (broché) en français
    • FILMER LE 18e SIECLE_0
    FILMER LE 18e SIECLE
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution septembre 2009
      Editeur Desjonqueres
      Collection L'esprit des lettres
      Format 13cm x 22cm
      Nombre de pages 272

      Voir toutes les caractéristiques

    • Véhicule privilégié des voyages dans le temps, le cinéma semble avoir vocation à réveiller les fantômes du passé, à leur redonner présence et vie.
      L'histoire du 18e siècle, les puissantes ou séduisantes mythologies des Lumières, ont exercé sur les cinéastes une fascination assez forte pour les inspirer sous toutes les latitudes et à toutes les époques. En renouant avec la sensualité, la théâtralité, la liberté de ton et de pensée du 18e siècle, le cinéma se réapproprie cet héritage. Dans les films évoqués - ceux d'Eric...
      Voir la suite

    Remise de 10 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    • 40.60 36.50

      Expédié sous 4 à 8 jours

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale FILMER LE 18e SIECLE

    Remise de 10 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    LE MOT DE L'ÉDITEUR FILMER LE 18e SIECLE

    Véhicule privilégié des voyages dans le temps, le cinéma semble avoir vocation à réveiller les fantômes du passé, à leur redonner présence et vie.
    L'histoire du 18e siècle, les puissantes ou séduisantes mythologies des Lumières, ont exercé sur les cinéastes une fascination assez forte pour les inspirer sous toutes les latitudes et à toutes les époques. En renouant avec la sensualité, la théâtralité, la liberté de ton et de pensée du 18e siècle, le cinéma se réapproprie cet héritage. Dans les films évoqués - ceux d'Eric Rohmer, d'Abdellatif Kechiche, de Milos Forman, de Sofia Coppola parmi bien d'autres -, le spectateur voit, entend, respire un «air» 18e siècle. Un dialogue créatif s'instaure ainsi entre le siècle des Lumières et le nôtre.
    Sont ici réunis des chercheurs spécialisés dans les domaines des arts du spectacle et de l'image comme de la littérature et des créateurs qui ont fait du 18e siècle un pôle majeur de leur travail : Chantai Thomas, Jérôme Prieur, Karol Beffa, Marie-Dominique Montel, Jess Franco.

    Ouvrage sous la direction de Laurence Schifano et Martial Poirson.

    Extrait du livre :
    RÊVER LE XVIIIe SIÈCLE

    Entretien avec Chantal Thomas

    Depuis l'essai Sade, l'oeil de la lettre, paru en 1978, jusqu'aux Noces de l'Enfant-Roi, mis en scène dans les jardins de Versailles par Alfredo Arias en 2006, l'oeuvre de Chantal Thomas est traversée, irriguée, constamment nourrie par le XVIIIe siècle. La connaissance érudite de la directrice de recherches au CNRS passe toujours chez elle par l'évocation romanesque, par l'exploration d'une affinité sensuellement vécue et cultivée: avec Sade, avec Julie de Lespinasse, avec Casanova (Casanova, un voyage libertin, 1985), avec le prince de Ligne («Le génie des écarts», Préface aux Mémoires en 2004) comme, plus récemment, avec Thomas Bernhard ; le choix de faire raconter par sa lectrice les derniers jours que passa Marie-Antoinette à Versailles est caractéristique de la recherche d'une proximité, d'une intimité avec des figures écrasées sous la caricature haineuse ou sous les clichés larmoyants. Les Adieux à la Reine, paru en 2002, fait suite à l'approche historique consacrée à La Reine scélérate, Marie-Antoinette dans les pamphlets (1989). Souffrir (2003) et Chemins de sable (2006), oeuvres autobiographiques, sont indissociables des détours amoureux et savants vers un XVIIIe siècle aux couleurs de l'érotisme et de l'esprit, vers un «hors temps de la fête» qui, loin de toute perspective totalisante et figée, fragmente, continue de rayonner, dans un flamboiement de détails, de façons de dire, de mouvements où s'inscrit un art perdu de souffrir et de vivre. Chantal Thomas est revenue au personnage de Marie-Antoinette en 2007, à l'occasion de la réalisation pour France 2 du docu-fiction écrit par Jean-Claude Carrière et réalisé par Yves Simoneau et Francis Leclerc, Marie-Antoinette, la véritable histoire, en qualité de conseillère historique.

    Caractéristiques détailléesFILMER LE 18e SIECLE

    AUTRES ŒUVRES Autour de Martial Poirson

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Martial Poirson