Une éducation libertine

Jean-Baptiste Del Amo (Auteur) Paru le 25 août 2008 Roman (broché) en français
3 17 avis
    • Une éducation libertine_0
    Une éducation libertine
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution 25.08.2008
      Editeur Gallimard
      Collection Blanche
      Format 14cm x 20cm
      Nombre de pages 448

      Voir toutes les caractéristiques

    • «C'est un homme sans vertu, sans conscience. Un libertin, un impie. Il se moque de tout, n'a que faire des conventions, rit de la morale. Ses mœurs sont, dit-on, tout à fait inconvenantes, ses habitudes frivoles, ses inclinations pour les plaisirs n'ont pas de limites. Il convoite les deux sexes. On ne compte plus les mariages détruits par sa faute, pour le simple jeu de la séduction, l'excitation de la victoire. Il est impudique et grivois, vagabond et paillard. Sa réputation le précède. Les mères mettent en garde leurs... Voir la suite

    Remise de 10 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 37.10 33.35

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Une éducation libertine

    Remise de 10 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    LE MOT DE L'ÉDITEUR Une éducation libertine

    «C'est un homme sans vertu, sans conscience. Un libertin, un impie. Il se moque de tout, n'a que faire des conventions, rit de la morale. Ses mœurs sont, dit-on, tout à fait inconvenantes, ses habitudes frivoles, ses inclinations pour les plaisirs n'ont pas de limites. Il convoite les deux sexes. On ne compte plus les mariages détruits par sa faute, pour le simple jeu de la séduction, l'excitation de la victoire. Il est impudique et grivois, vagabond et paillard. Sa réputation le précède. Les mères mettent en garde leurs filles, de peur qu'il ne les dévoie. Il est arrivé, on le soupçonne, que des dames se tuent pour lui. Après les avoir menées aux extases de l'amour, il les méprise soudain car seule la volupté l'attise. On chuchote qu'il aurait perverti des religieuses et précipité bien d'autres dames dans les ordres. Il détournerait les hommes de leurs épouses, même ceux qui jurent de n'être pas sensibles à ces plaisirs-là. Oh, je vous le dis, il faut s'en méfier comme du vice.» Paris, 1760. Le jeune Gaspard laisse derrière lui Quimper pour la capitale. De l'agitation portuaire du fleuve aux raffinements des salons parisiens, il erre dans les bas-fonds et les bordels de Paris. Roman d'apprentissage, Une éducation libertine retrace l'ascension et la chute d'un homme asservi par la chair.

    Caractéristiques détailléesUne éducation libertine

    • Auteur Jean-Baptiste Del Amo
    • Editeur Gallimard
    • Date de parution 25.08.2008
    • Collection Blanche
    • Format 14cm x 20cm
    • Poids 0.4380kg
    • EAN 978-2070119844
    • ISBN 207011984X
    • Illustration Pas d'illustrations
    • Nombre de pages 448
    • Format 14,00 x 20,50 x 3,50 cm
    • Poids du produit 0.43 Kg

    AUTRES ŒUVRES Autour de Jean-Baptiste Del Amo

    Avis clients Une éducation libertine

    3/5
    • 1
      7
    • 2
      0
    • 3
      1
    • 4
      4
    • 5
      5
    4 Excellent premier roman Posté le 06 janv. 2011

    Totalement séduite par le style de ce jeune auteur. Je suis tout à fait en accord avec la note de l'éditeur. Bien sûr, ce livre n'est pas sans défauts, une ascension du "héros" pas complètement crédible et surtout une complaisance à s'attarder sur la fange parisienne. Malgré cela, il reste un très bon premier livre. Je souhaite une longue vie à ce jeune romancier.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    1 Grosse déception!!!!!!! Posté le 19 juil. 2010

    - Pour commencer, j'ai détesté le style d'écriture. - Certaines descriptions et passages sont presque insoutenables tellement ils sont durs et glauques. - Le personnage est inattachant. - Sur le plan historique, ce livre ne m'a RIEN apporté. - L'histoire en elle-même n'est pas très prenante. - Enfin, l'auteur s'est un peu trop inspiré du roman "Le parfum" de P. Süskind dans la première partie du livre. Je ne vous le conseille pas du tout!!!


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Ben moi, j'ai adoré. Posté le 10 mars 2010

    Je viens de lire quelques avis négatifs... Mais le me mien ne le sera absolument pas! J'ai adoré. Simplement. Passionnée de romans historiques et de mots, les beaux mots, les belles descriptions orginales avec plein de mots (oui encore), le style d'écriture un peu violent, pas la moindre once de gêne dans les descriptions, un Paris sale et (ême si je suis un tout petit peu plus jeune)réaliste, cheminement psychologique de Gaspard... Ah, parfait. Je n'ai pas cessé, dès le livre terminé, de le recommander à mes proches et je continuerais. C'était sûrement un de mes meilleurs livres lus l'année dernière. Vivement un nouveau jean Baptiste del Amo!


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    1 Quelle déception !!! Posté le 15 juin 2009

    Entre, un Paris sale et puant à la Patrick Suskind et, un désir de réussite sociale à la Maupassant en plus glauque, Jean-Baptiste Del Amo fait errer Gaspard pendant de trop nombreuses pages. Trop d'attente, pas assez d'intensité, pour finalement se terminer sur des banalités.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    4 au siècle des lumières, dans un Paris glauque Posté le 06 mars 2009

    Le jeune Gaspard vit dans la crasse de la ferme familiale à Quimper. Il sen échappe pour aller à la conquête de Paris. Cest le siècle des Lumières, mais Paris au XVIIIème siècle est glauque, sale, repoussant ; la Seine est un fleuve de boue. Gaspard, au gré des rencontres, gravit les échelons ; mais cette élévation sociale ne va pas de pair à une élévation des valeurs morales. Du travail dans la boue de la Seine, il passe au travail chez un perruquier o il rencontre le comte de V. qui transformera sa vie mais ne le rendra pas vraiment heureux. Ce roman donne une bonne idée de ce que devait être la vie futile de la noblesse et de la haute bourgeoisie avant quelle ne soit balayée par la révolution française. Jean-Baptiste Del Amo a-t-il vécu dans les années 1730 ? On pourrait le croire tant sa façon élégante décrire rejoint le style de lépoque : descriptions précises des personnages et des lieux visités, connaissances pointues des murs de lépoque, progression lente mais linéaire de lintrigue. Toutefois, lauteur donne quand même dans la modernité en introduisant des flashbacks de la jeunesse de Gaspard qui se superposent sur une situation pratiquement analogue dans le cours du récit ; une pratique courante dans les téléfilms actuels.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir tous les avis