Genre, violences et espaces publics la vulnérabilité des femmes en question

Marylène Lieber (Auteur) Fait politique Paru en septembre 2008 Etude (broché) en français
    • Genre, violences et espaces publics la vulnérabilité des femmes en question_0
    Genre, violences et espaces publics la vulnérabilité des femmes en question
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution septembre 2008
      Editeur Presses De Sciences Po
      Collection Academique
      Format 13cm x 20cm

      Voir toutes les caractéristiques

    • Dans le cadre français, les violences faites aux femmes sont encore très souvent considérées comme un risque « évident », voire « naturel ». De fait, la question de la « sécurité » revient régulièrement dans les débats publics, sans que sa dimension sexuée soit prise en compte.
      Ce livre vient combler ce vide en mettant en regard deux champs d'investigations : d'une part, la façon dont les politiques de sécurité appréhendent les violences envers les femmes ; et d'autre part, le sentiment d'insécurité, indicateur central des...
      Voir la suite

    Remise de 10 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 50.70 45.60

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Genre, violences et espaces publics la vulnérabilité des femmes en question

    Remise de 10 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    LE MOT DE L'ÉDITEUR Genre, violences et espaces publics la vulnérabilité des femmes en question

    Dans le cadre français, les violences faites aux femmes sont encore très souvent considérées comme un risque « évident », voire « naturel ». De fait, la question de la « sécurité » revient régulièrement dans les débats publics, sans que sa dimension sexuée soit prise en compte.
    Ce livre vient combler ce vide en mettant en regard deux champs d'investigations : d'une part, la façon dont les politiques de sécurité appréhendent les violences envers les femmes ; et d'autre part, le sentiment d'insécurité, indicateur central des politiques de sécurité, et la façon dont il est vécu par les hommes et les femmes.
    Cette mise en regard permet de relever l'inadéquation entre ces politiques et les représentations sexuées de la sécurité. Ainsi, cet ouvrage montre que, loin de faire l'objet d'un simple oubli, les questions relatives aux violences à l'encontre des femmes sont occultées dans les politiques de sécurité au terme d'un véritable travail d'« invisibilisation ». Il met également en lumière les expériences sociales que font les femmes de la sécurité dans les espaces publics, et décrit les pratiques de protection qu'elles adoptent.

    SOMMAIRE
    Pour le sens commun comme pour les gardiens de l'ordre public, les femmes sont naturellement des « personnes vulnérables ». Paradoxalement, ce constat n'appelle pas particulièrement à les protéger, du moins pas dans l'espace public, pourtant souvent perçu comme dangereux pour elles.
    Chapitre 1 - Sécurité et violences : de qui parle-t-on ?
    Ce chapitre propose, notamment à partir des études de criminologues anglo-saxonnes, une réflexion sur les liens qui existent entre sécurité, peurs et violences et s'interroge sur leur rôle dans la production des rapports sociaux de sexe et des identités sexuées.
    Chapitre 2 - Le genre et les politiques publiques en matière de violence
    On montre ici la construction parallèle de deux types de politiques distincts : les politiques publiques de sécurité et celles contre les violences envers les femmes, ainsi que le travail de signification opéré pour légitimer l'existence de deux registres différents de discours sur la sécurité et sur les violences envers les femmes.
    Chapitre 3 - « Invisibilisation » des violences envers les femmes : le cas des statistiques
    Les statistiques de police et de victimation et les statistiques locales pour l'élaboration des contrats locaux de sécurité révèlent tout le travail de cadrage, de classification et de qualification, qui, outre les limites propres aux outils de comptage, participent à l'invisibilisation des violences à l'encontre des femmes et, ce faisant, à la production de politiques publiques « aveugles » à la dimension sexuée.
    Chapitre 4 - Dépolitisation des violences envers les femmes : le cas de Paris
    Les violences envers les femmes sont rarement construites et considérées comme un enjeu des politiques de sécurité, le cas parisien est exceptionnel. En effet une analyse en termes de genre a permis de faire émerger les multiples résistances que ce sujet fait naître et de mettre au jour la façon dont ce problème social a, au final, fait l'objet d'une reformulation et d'un changement de référentiel.
    Chapitre 5 - Peur-préoccupation et peur sexuée : deux types de peurs distincts
    La réflexion sur le sentiment d'insécurité amène à distinguer la peur, reflet d'un certain mal-être social, de problèmes liés à des conditions d'existence précaires, et une peur plus spécifique au genre féminin, une peur sexuée ; cette dernière étant considérée dans le sens commun comme un attribut féminin, une forme de vulnérabilité « naturelle ».
    Chapitre 6 - De la peur assignée aux tactiques d'évitement
    Une analyse des pratiques de femmes et d'hommes dans les espaces publics permet de mettre en évidence toutes les stratégies et les tactiques, les manières d'être et de se mouvoir que de nombreuses femmes ont intériorisé pour pouvoir se déplacer en toute sécurité.
    Chapitre 7 - Violences et ordre social sexué
    Ce dernier chapitre analyse les dimensions subjectives et objectives des peurs déclarées par les femmes. La présentation de la complexité de ce phénomène social permet de mieux comprendre les liens indirects qui existent entre violences, victimation et peurs, ainsi que le processus de naturalisation d'une vulnérabilité sociale des femmes.
    Il est ainsi possible de saisir le rôle de ces peurs et de ces violences dans la construction des identités sexuées, mais aussi dans la construction des différences entre catégories sociales et ethniques, puisqu'il apparaît que les violences à l'encontre des femmes des groupes sociaux issus de l'immigration sont davantage stigmatisées.

    Caractéristiques détailléesGenre, violences et espaces publics la vulnérabilité des femmes en question

    • Auteur Marylène Lieber
    • Editeur Presses De Sciences Po
    • Date de parution septembre 2008
    • Collection Academique
    • Format 13cm x 20cm
    • Poids 0.3950kg
    • EAN 978-2724610833
    • ISBN 2724610830
    • Illustration Pas d'illustrations
    • Format 13,70 x 20,90 x 1,70 cm
    • Poids du produit 0.39 Kg

    AUTRES ŒUVRES Autour de Marylène Lieber

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Marylène Lieber

    Avis clients Genre, violences et espaces publics la vulnérabilité des femmes en question

    Voir Aussi