La vie militaire dans la Sarthe 1900-1920

André Ligné (Auteur) Paru en avril 2007 Essai (broché)en français
    • La vie militaire dans la Sarthe 1900-1920_0
    La vie militaire dans la Sarthe 1900-1920

    Revendez le vôtre : La vie militaire dans la Sarthe 1900-1920 en quelques clics seulement,
    sur fnac.com

    1. Vous mettez en vente
    2. Un client achète votre produit
    3. Vous expédiez votre produit
    4. Vous êtes payés
    Professionnel ? Créer votre boutique
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution avril 2007
      Editeur Nouvelles Editions Sutton
      Collection Memoire En Images
      Format 16cm x 24cm
      Nombre de pages 128

      Voir toutes les caractéristiques

    • Voilà dix ans que le service national obligatoire a été supprimé et avec lui les «bidasses» qui arpentaient, désoeuvrés, les rues des villes de garnison. Le temps passé sous les drapeaux correspondait, dit-on, aux meilleures années de la vie des jeunes gens. Ce passage obligé «en faisait des hommes». A la vérité, en s'appuyant sur 220 cartes postales anciennes, André Ligné montre la vie militaire en ce qu'elle avait d'étroit et de répétitif. Il rappelle aussi comment l'on préparait psychologiquement les futurs combattants... Voir la suite

    • Stock épuisé

      Indisponible en magasin

      Retrait gratuit

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    LE MOT DE L'ÉDITEUR La vie militaire dans la Sarthe 1900-1920

    Voilà dix ans que le service national obligatoire a été supprimé et avec lui les «bidasses» qui arpentaient, désoeuvrés, les rues des villes de garnison. Le temps passé sous les drapeaux correspondait, dit-on, aux meilleures années de la vie des jeunes gens. Ce passage obligé «en faisait des hommes». A la vérité, en s'appuyant sur 220 cartes postales anciennes, André Ligné montre la vie militaire en ce qu'elle avait d'étroit et de répétitif. Il rappelle aussi comment l'on préparait psychologiquement les futurs combattants en leur instillant le sens du devoir envers la patrie.
    Mais la paix entre les ennemis d'hier étant pérennisée, le service militaire pour tous n'avait plus lieu d'être. En choisissant de professionnaliser l'armée, le pouvoir politique a considérablement réduit les besoins en effectifs et en casernement. Le département de la Sarthe fournit l'exemple de cette mutation avec la reconversion ou la disparition pure et simple de la plupart de ses bâtiments militaires, comme la caserne Chanzy au Mans et celle du 115e RI à Mamers.

    Extrait du livre :
    Montrer le vécu des militaires d'il y a quelques décennies sous forme de cartes postales légendées présente une difficulté majeure : les documents concernant ce thème sont innombrables, mais globalement répétitifs, et peu sont originaux ; leur exploitation pourrait donc conduire à un simple catalogue d'un intérêt limité.
    Pour éviter de tomber dans ce travers, il fallait être patient afin de trouver des clichés rares, voire inconnus jusqu'à aujourd'hui. Les 225 cartes regroupées dans cet ouvrage sont donc le résultat de plusieurs années de «chine» dans les foires aux vieux papiers. Aléatoire à ses débuts, cette recherche a peu à peu permis de cerner et d'illustrer des points précis : la vie militaire pour elle-même, bien sûr, en ce qu'elle avait d'étroit et de répétitif, mais aussi la préparation psychologique des futurs combattants à la revanche contre les Allemands.
    D'autre part, il a semblé intéressant, à notre époque où les SMS sont devenus le support de la communication, de retenir quelques exemples de la correspondance échangée au verso des cartes postales. En dehors des formules convenues, du type : «Bonjour de...», «Voici la fenêtre de ma chambrée», etc., les écrits des militaires traduisent le brassage des classes sociales. Le cartophile intéressé par cet aspect de sa collection y découvre un large éventail d'écritures, allant de l'orthographe phonétique au style recherché ; parfois, certaines correspondances ont été rédigées à la demande d'hommes de troupe illettrés.
    Aborder la vie militaire dans la Sarthe de 1900 à 1920 revenait à englober les années de la première guerre mondiale. Bien que le département n'eût pas à souffrir des combats, il connut cependant une période singulière, avec l'installation plus ou moins longue de combattants étrangers. Se succédèrent les Anglais, les Belges et les Américains. Ces deux derniers corps de troupe ne laissèrent pas les Sarthois indifférents. Les Belges, comme vaincus de la première heure, et contraints de se replier après la première bataille de la Marne, suscitèrent entraide et compassion. Les Américains, se comportant comme des vainqueurs en pays conquis, furent rendus responsables de la pénurie des produits de première nécessité et de l'augmentation des prix.

    Extrait de l'introduction

    Caractéristiques détailléesLa vie militaire dans la Sarthe 1900-1920

    AUTRES ŒUVRES Autour de André Ligné

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de André Ligné

    Avis clients La vie militaire dans la Sarthe 1900-1920

      Attention Une erreur est survenue, veuillez réessayer plus tard.