Blueberry - Tome 28 : Dust

Voir aussi Blueberry Jean Giraud (Dessinateur) Jean-Michel Charlier (Scénario) Paru en mars 2005 Bande dessinée (cartonné) en français
3.5 15 avis
    BlueberryDust_0
    BlueberryDust_1
    BlueberryDust_2
    BlueberryDust_3
    BlueberryDust_4
    BlueberryDust_5
    BlueberryDust
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution mars 2005
      Editeur Dargaud
      Collection Lieutenant Blueberry
      Format 23cm x 30cm
      Nombre de pages 72

      Voir toutes les caractéristiques

    • Nous avions laissé Blueberry en mauvaise posture, alors que le duel à OK Corral était surle point de commencer, et qu'un serial killer terrifiant se préparait à égorger Doree Malone. Voici enfin dans un album événement de 72 pages la conclusion tellement attendue du cycle Mister Blueberry où Giraud mêle avec son talent hallucinant le Thriller le plus noir au Western le plus épique. Un indispensable monument de la Bande Dessinée. Tombstone, juillet 1881, une interminable partie de poker se déroule dans l'arrière-salle du... Voir la suite

    • 17.20

      Stock épuisé

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    RÉSUMÉ Dust

    La conclusion du cycle Mister Blueberry, un événement digne de la série, l'une des plus passionnantes aventures de la bande dessinée par le maître incontesté, Jean Giraud.

    LE MOT DE L'ÉDITEUR Dust

    Nous avions laissé Blueberry en mauvaise posture, alors que le duel à OK Corral était sur le point de commencer, et qu'un serial killer terrifiant se préparait à égorger Doree Malone. Voici enfin dans un album événement de 72 pages la conclusion tellement attendue du cycle Mister Blueberry où Giraud mêle avec son talent hallucinant le Thriller le plus noir au Western le plus épique. Un indispensable monument de la Bande Dessinée. Tombstone, juillet 1881, une interminable partie de poker se déroule dans l'arrière-salle du Dunhill quand un tueur engagé par le vieux Boone fait irruption, un fusil de chasse à canon scié au poing. L'homme n'est pas seul et son comparse parvient à abattre Blueberry d'une balle dans le dos. Notre héros laissé pour mort est soigné par Doree Malone, la superbe chanteuse vedette du Dunhill. Grâce à ses bons soins, Blueberry se rétablit peu à peu. Pour occuper sa convalescence il accepte de raconter son histoire à John Campbell et Billy Parker, deux journalistes venus spécialement de Boston pour recueillir sa biographie d'aventurier de l'Ouest. Cependant en ville, la tension monte entre les sinistres Clanton manipulé par Stanfield, un banquier véreux, et les Earp, les défenseurs de l'ordre. Les quatre malfrats et les frères justiciers ont rendez-vous au matin à OK Corral pour ce qui deviendra le duel le plus célèbre de l'Ouest. Ce que les frères Earp ignorent, c'est que trois aventuriers particulièrement sauvages, Hon-le-muet, le faux Marshall Straub et un tireur d'élite du nom de Clark, convergent également vers le lieu du rendez-vous. Ce qu'ils ignorent aussi, c'est que le bras droit de Stanfield, Ringo est un dangereux psychopathe qui vient d'enlever Doree Malone pour l'égorger et offrir son sang au Dragon Rouge. Tous les éléments de la tragédie sont en place, le duel peut commencer.

    Caractéristiques détailléesDust

    AUTRES ŒUVRES Autour de Jean Giraud

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Jean Giraud

    3.5/5
    • 1
      5
    • 2
      1
    • 3
      0
    • 4
      2
    • 5
      7
    4 Me permet de compléter ma collection Posté le 19 déc. 2018

    Me permet de compléter ma collection


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Sublime Posté le 10 mai 2012

    GIR à l'apogée de son art ! Mais appelle une suite : qui s'en chargera ?


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    2 Dernier cycle absolument négligeable Posté le 08 déc. 2009

    BLUEBERRY cest fini ! Et je dirais "Tant mieux !" si ça devait désormais ressembler à ce dernier cycle composé de cinq albums et dont il faut attendre le quatrième pour que le personnage principal entre activement en scène. Ce nest certes pas Jean-Michel Charlier qui aurait commis une telle bourde scénaristique. Laction est menée par des personnages nouveaux, Blueberry végétant à une table de poker ou dans son lit. Lisant une série qui sappelle BLUEBERRY, on aurait préféré que ce soit ce dernier qui soit au cur de laction et non les autres. Ca frôle donc le hors-sujet. Pour ce qui est du contexte, je dois dire que le choix de lhistoire d'OK Corral est franchement éculé. Encore une erreur de Giraud à mon sens. Cest tellement réchauffé et rabâché par le cinéma (MY DARLING CLEMENTINE, REGLEMENT DE COMPTE A OK CORRAL, TOMBSTONE, WYATT EARP) que Giraud aurait pu choisir un autre sujet. Passées ces considérations générales, lintégration dun serial killer au récit fait chavirer lhistoire dans un truc de mode assez grotesque, agrémenté de tueries gratuites. Ca tombe comme des mouches. Cest une véritable hécatombe. Ajoutons que Blueberry ne cesse de se faire tirer dessus, dêtre considéré comme mort pour ressusciter à chaque fois ; ça finit par devenir totalement ridicule et inepte. Pour ce qui est du dessin, ça empire dalbum en album. La couverture dOK CORRAL évoquait plus une couverture de XIII ou autre BD industrielle qu'une illustration pour BLUEBERRY et Moebius a définitivement pris la main. Les seuls passages qui suscitent un réel intérêt sont ceux que raconte Blueberry à Campbell pendant sa convalescence. Mais ceux-ci sont trop rares à la lecture de ces cinq longs albums. Giraud sen est visiblement aperçu, doù linitiative de les faire paraître indépendamment (APACHES), ce qui est une très bonne idée mais qui achève de décrédibiliser cet ultime cycle daventures de BLUEBERRY et de le considérer comme totalement négligeable.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    4 pas mal quand même Posté le 05 sept. 2007

    Certes, cet album est loin d'égaler les anciens mais il reste une bonne BD; une mauvaise note n'aurait de sens que si on le comparait uniquement aux autres albums mais dans l'absolu, c'est déjà pas mal.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    1 Nul, baclé, déplorable ! Posté le 05 mars 2007

    Le scénario est lamentable. Comment peut-on à la lecture des 15 ou 20 premiers volumes qualifier cet ultime opus de splendide ou de "meilleur album de la série" ? Epargnez-vous une déception et ne le lisez pas SVP.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir tous les avis