Tomber sept fois, se relever huit

Philippe Labro (Auteur) Paru en septembre 2003 Roman (broché) en français
4.5 15 avis
    • Tomber sept fois, se relever huit_0
    Tomber sept fois, se relever huit
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution septembre 2003
      Editeur Albin Michel
      Format 15cm x 23cm
      Nombre de pages 240

      Voir toutes les caractéristiques

    • « C'est arrivé en douce, subrepticement, sournoisement, sans prévenir, une vraie saloperie, une lente et insidieuse pénétration. Je suis l'esclave d'une chose indéfinissable qui est en train de me détruire et je lui obéis sans aucune résistance... »

      La dépression nerveuse : ça peut tomber sur n'importe qui, même sur un homme au sommet de la réussite. Philippe Labro revient de l'enfer. Il le dit. Il dit surtout qu'on peut en sortir, que tout le monde peut remonter la pente.

    Remise de 10 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 28.60 25.70

      En stock en ligne

      Livraison gratuite

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Tomber sept fois, se relever huit

    Remise de 10 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    RÉSUMÉ Tomber sept fois, se relever huit


    La dépression nerveuse : ça peut tomber sur n'importe qui, même sur un homme au sommet de la réussite. Philippe Labro revient de l'enfer. Il le dit. Il dit surtout qu'on peut en sortir, que tout le monde peut remonter la pente.

    LE MOT DE L'ÉDITEUR Tomber sept fois, se relever huit

    « C'est arrivé en douce, subrepticement, sournoisement, sans prévenir, une vraie saloperie, une lente et insidieuse pénétration. Je suis l'esclave d'une chose indéfinissable qui est en train de me détruire et je lui obéis sans aucune résistance... »

    La dépression nerveuse : ça peut tomber sur n'importe qui, même sur un homme au sommet de la réussite. Philippe Labro revient de l'enfer. Il le dit. Il dit surtout qu'on peut en sortir, que tout le monde peut remonter la pente.

    Caractéristiques détailléesTomber sept fois, se relever huit

    • Auteur Philippe Labro
    • Editeur Albin Michel
    • Date de parution septembre 2003
    • Format 15cm x 23cm
    • Poids 0.3410kg
    • EAN 978-2226141743
    • ISBN 222614174X
    • Illustration Pas d'illustrations
    • Nombre de pages 240
    • Format 15,00 x 23,00 cm
    • Poids du produit 0.34 Kg

    AUTRES ŒUVRES Autour de Philippe Labro

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Philippe Labro

    Avis clients Tomber sept fois, se relever huit

    4.5/5
    • 1
      1
    • 2
      0
    • 3
      3
    • 4
      1
    • 5
      10
    1 Très désagréable... Posté le 17 mai 2017

    M. Labro fait une description "clinique" de sa maladie qui n'intéressera peut-être, et encore, que ceux qui ont traversé la même épreuve. Il n'y a aucun conseil pour s'en sortir à part trouver le bon psy qui vous prescrira la bonne pharmacologie. Mais surtout, c'est le ton qui m'a déplu et que j'avais déjà ressenti dans un autre livre de P. Labro. Ce monsieur a une très très haute opinion de lui-même. Cela transparaît à chaque page et rend le personnage et le livre très désagréables. On oscille entre la compassion pour la réelle souffrance qui est la sienne et le rejet d'un auteur à l'égo hypertrophié. C'est le dernier livre de P. Labro que je lirai...


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Un accélérateur de particules, un boomrang... ou une bombe à retardement...selon où vous en ëtes ! Posté le 22 août 2013

    Un témoignage comme une épée de Damoclès, sans fioritures ni pathos... un bijou car il est aussi un immense message d'espoir ! à lire absolument ne serait-ce que pour les pistes de réflexion sur la nature humaine. belle écriture aussi comme une récompense au désarroi que cette prose secoue en nous. ce récit n'est pas seulement une thérapie pour celui qui se raconte de l'intérieur, il est porteur d'amour et de messages positifs, c'est fort.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Un livre d'une grande sensibilité Posté le 28 févr. 2006

    Ce dernier livre de Labro est le premier que j'ai lu... et il m'a donné envie de lire les autres tant le style est fluide et en même temps recherché... Tomber sept fois, se relever huit nous en apprend pas mal sur la vie...


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Quel courage ! Posté le 03 juin 2005

    Beaucoup de pudeur, de simplicité et d'émotions non fardées dans ce témoignage. C'est un livre vrai et Philippe Labro nous offre une occasion de réflexion, ce qui est une bonne chose dans ce monde de "l'avoir" plutôt que de "l'être".


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    3 Respectable Posté le 08 mai 2005

    Un petit haïku japonais dit : " Telle est la vie Tomber sept fois Et se relever huit." C'est un joli titre pour un récit-témoignage sur la dépression nerveuse. Philippe Labro tente de nous expliquer les sensations, tant physiques que cérébrales, qui l'ont assailli durant 11 mois de profonde dépression. Malheureusement, une forme de pudeur le fait rester malgré tout à la surface des choses. C'est très intéressant et cela peut certainement aider ceux qui passent par là, c'est d'ailleurs le but de l'ouvrage, mais ça reste une forme "polie" et stylisée de détresse. Le retour à la vie par contre est lui très bien rendu, l'épilogue très bien choisi. J'ai une drôle de relation avec Philippe Labro; j'aime bien ce qu'il écrit, j'aime bien le personnage public, cet espèce de dandy perpétuellement souriant, mais je reste toujours sur ma faim. Comme s'il n'allait pas vraiment au bout de ce qu'il pourrait écrire... Une pure merveille écrite par son père dans son journal : " Dans un coin de ma chambre, guettant son heure, qui est tantôt minuit, tantôt l'aube, je verrai réapparaître, familière, sarcastique et sûre d'elle, avec sa bouche tordue et son regard vicieux, la face empoisonnée de l'Inquiétude." On la connait tous, hein....


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir tous les avis