Blueberry - Tome 21 : La dernière carte

Voir aussi Blueberry Jean Giraud (Dessinateur) Jean-Michel Charlier (Scénario) Paru en juin 2003 Bande dessinée (cartonné) en français
3.5 2 avis
    • BlueberryLa dernière carte_0
    BlueberryLa dernière carte

    Revendez le vôtre : Blueberry - Tome 21 : La dernière carte en quelques clics seulement,
    sur fnac.com

    1. Vous mettez en vente
    2. Un client achète votre produit
    3. Vous expédiez votre produit
    4. Vous êtes payés
    Professionnel ? Créer votre boutique
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution juin 2003
      Editeur Dargaud
      Collection Lieutenant Blueberry
      Format 22cm x 30cm
      Nombre de pages 48

      Voir toutes les caractéristiques

    • Blueberry est affecté à Fort Navajo (Arizona). En cours de chemin vers le Fort il rencontre le Lieutenant Graig. Blueberry va devoir manouvrer entre l'inconscience de Graig et la haine des Indiens qui anime le commandant Bascom, bras droit du Colonel Dickson à Fort Navajo.

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 18.- 14.40

      En stock en ligne

      Livraison gratuite

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale La dernière carte

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    RÉSUMÉ La dernière carte

    Blueberry recherche Vigo à Chihuahua (Mexique) pour qu'il l'innocente auprès du gouvernement américain.
    Vigo est devenu gouverneur de l'Etat de Chihuahua et ne compte pas aider Mike...

    LE MOT DE L'ÉDITEUR La dernière carte

    Blueberry est affecté à Fort Navajo (Arizona). En cours de chemin vers le Fort il rencontre le Lieutenant Graig. Blueberry va devoir manouvrer entre l'inconscience de Graig et la haine des Indiens qui anime le commandant Bascom, bras droit du Colonel Dickson à Fort Navajo.

    Caractéristiques détailléesLa dernière carte

    AUTRES ŒUVRES Autour de Jean Giraud

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Jean Giraud

    3.5/5
    • 1
      0
    • 2
      1
    • 3
      0
    • 4
      0
    • 5
      1
    5 Super Posté le 30 mai 2019

    Très positif. Rien à redire. Impeccable. Le produit est de très bonne qualité.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    2 Un album peu captivant et totalement dispensable. Posté le 23 nov. 2009

    L'album le plus moyen de la série depuis le début. Aussi bien Charlier que Giraud ne se sont pas vraiment foulés pour LA DERNIERE CARTE. Le scénario est un pale remake de L'HOMME QUI VALAIT 500.000$ avec une histoire d'évasion, une bande de malfrats louches, une chanteuse de cabaret et une course-poursuite jusqu'à la frontière (une rivière avec des rapides) avec un magot à la clef. Bref, du déjà vu à tous les niveaux et donc finalement un album peu captivant et totalement dispensable. L'essentiel (Blueberry qui récupère enfin les preuves de son innocence dans l'histoire de l'or des Confédérés) étant rappelé au début de l'album suivant. De son côté, Giraud produit un dessin plat et beaucoup moins précis et travaillé que d'habitude. Certaines cases sont vides derrière les peronnages avec de grands à-plats unis dans des tons beaucoup trop vifs. Et le trait est parfois plus proche de celui de Moebius que de celui de Gir. Quant aux couleurs, elles sont particulièrement laides (du vert pomme côtoie du fuschia), à l'image du chef de peloton d'exécution dont la tête est rose framboise. Les couleurs criardes de certaines planches alternent avec d'autres aux couleurs pastel sans le moindre contraste, qui du coup paraissent encore plus ternes et fades. Pour se donner une idée de ce massacre visuel, voyez la dernière planche où le vert turquoise foncé côtoie un violet sombre, qui lui-même est proche d'un marron sinistre. C'est tellement moche qu'on dirait les couleurs de la dernière réédition des NAUFRAGES DU TEMPS.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir Aussi