Let it bleed

The Rolling Stones (Interprète) (CD album) Paru le 3 décembre 2002
5 19 avis
    Let it bleed_0
    Let it bleed_1
    Let it bleed
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 19.90

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    Caractéristiques détailléesLet it bleed

    AUTRES ŒUVRES Autour de The Rolling Stones

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de The Rolling Stones

    Écoute gratuite avec

    5/5
    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      2
    • 5
      17
    5 Le meilleur Posté le 03 janv. 2018

    Gimme shelter, Midnight Rambler, You can't always get what you want... What else ?


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 rolling stone Posté le 08 janv. 2017

    Très bonne musique vintage.des années 1970.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Le plus morbide Posté le 21 oct. 2014

    Publié à la fin 1969, juste après le concert tristement célèbre d'Altamont, ce "Let it bleed" est sans doute le disque des Stones le plus marqué par la mort. Elle est partout, et pas seulement de par la présence posthume de Brian Jones sur 2 titres. Rien que sur le 1er titre, tout un relent malsain happe l'auditeur. "Gimme shelter". 1 des 3 ou 4 plus grands titres des Stones. Mélodie envoûtante, solos de guitare acérés de Richards, performance vocale ahurissante de Mary Clayton. C'est immense. "Love in vain", reprise splendide d'un vieux blues de Robert Johnson, avec là encore un Richards sortant une partie de guitare dont il est désormais bien incapable. "Country honk", c'est l'ancêtre de "Honky tonk women", avant que Mick Taylor ne vienne l'électriser. "Live with me" fait retrouver le côté hargneux des Stones, avant que "Let it bleed" ne fasse ressortir leur côté "on est fasciné par l'Amérique". "Midnight rambler" derrière : un violeur/étrangleur, un Jagger en lévitation, un riff de guitare dévastateur... Même si la version live de "Get yer ya ya's out" demeure insurpassable, la version originale est quand même assez immense. "You got the silver", 1er titre chanté intégralement par Richards, très jolie ballade, yeah. "Monkey man" défie ensuite les lois de la gravité, avec un piano de Nicky Hopkins très présent, un passage instrumental grandiose et un Jagger à la limite de vomir ses cordes vocales sur le final. Enfin, "You can't always get what you want". Une chorale, des cuivres, un final en apothéose avec un piano virevoltant et un Charlie Watts survolté. C'était "Let it bleed", c'était les Stones en 1969, c'est le rock dans sa plus pure expression.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    4 Un standard incontournable... Mais Posté le 22 févr. 2014

    ... Ordre des chanson mauvais sur la jaquette... Livret quasi inexistant (dont le seul intérêt est de contenir la liste des titres dans le bon ordre)... Et le CD porte le graphisme et le titre (!) de "Beggers BANQUET" (autre album incontournable au passage). Bon, mais de qui on parle là? D'un petit groupe autoproduit? Ou du plus grand groupe de Rock de l'histoire (selon certains)... Franchement pas sérieux. Les pépés rockeurs et la machine commerciale qui les supporte nous poussent un peu dans les orties là.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Keep on rolling ... ! Posté le 11 mars 2012

    Cet album devenu culte comme quelques autres mérite un 5 étoiles : -parce que c'est le dernier de Brian Jones! -parce que "tu ne peux pas toujours avoir ce que tu veux"! -parce que une version hallucinante de près de 7 mn de "Midnight rambler "! -parce que le gâteau d'anniversaire de la pochette qui tombe à pic (50 ans de carrière en 2012) -parce que un des meilleurs albums du groupe en remasterisé à conserver !!! keep on rolling ...


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir tous les avis

    Voir Aussi