L'Orme du Caucase

5 7 avis
    • L'Orme du Caucase_0
    L'Orme du Caucase
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution 04.09.2019
      Editeur Casterman
      Collection Écritures
      Format 17cm x 24cm
      Nombre de pages 224

      Voir toutes les caractéristiques

    • Depuis la parution de Quartier lointain, Alph’Art du scénario au Festival d’Angoulême 2003, un nouveau Taniguchi constitue toujours un événement. Et les versions françaises de ses albums – saluons, au passage, l’excellent travail d’adaptation graphique réalisé par Frédéric Boilet – sont attendues bien au-delà du cercle des amateurs de mangas. L’Orme du Caucase, publié dans la collection Écritures de Casterman, devrait encore une fois satisfaire les lecteurs, de plus en plus nombreux, de ce « mangaka » sensible et émouvant.... Voir la suite

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 32.50 26.-

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale L'Orme du Caucase

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    Avis de la Fnac L'Orme du Caucase

    Depuis la parution de Quartier lointain, Alph’Art du scénario au Festival d’Angoulême 2003, un nouveau Taniguchi constitue toujours un événement. Et les versions françaises de ses albums – saluons, au passage, l’excellent travail d’adaptation graphique réalisé par Frédéric Boilet – sont attendues bien au-delà du cercle des amateurs de mangas. L’Orme du Caucase, publié dans la collection Écritures de Casterman, devrait encore une fois satisfaire les lecteurs, de plus en plus nombreux, de ce « mangaka » sensible et émouvant.

    À la différence de ses précédents albums traduits, Taniguchi adapte ici des nouvelles écrites par Utsumi, un écrivain Japonais. Mais le lecteur retrouve la patte de l’auteur du Journal de mon père et de L’homme qui marche : un réalisme teinté de douceur, une vraie tendresse pour les personnages, la beauté, la sérénité des visages et l’incomparable finesse du trait. À travers cette succession de nouvelles dessinées, Taniguchi nous fait pénétrer dans la vie quotidienne de Japonais ordinaires. Des personnages proches de nos préoccupations, confrontés aux difficultés de la vie, aux morsures du temps qui passe et aux blessures jamais refermées provoquées par des relations humaines aux détours parfois bien compliqués. Au-delà de cette proximité de sentiments, on découvre aussi les particularités culturelles japonaises, comme cet amour quasi-fusionnel de la nature.

    Le trait de Taniguchi, empreint de douceur et riche d’une grande lisibilité, ne devrait pas rebuter les lecteurs a priori hostiles au manga. En admettant qu’il en existe encore, tant les éditeurs français ont su enfin montrer, à travers leurs récentes traductions, toute la diversité et la richesse de ce continent graphique longtemps caricaturé en France. Très influencé par des dessinateurs français comme Moebius, Bilal ou Michel Crespin, l’œuvre de ce maître des mangas constitue une excellente introduction à la bande dessinée japonaise et fait certainement office de passeur entre les cultures.
    Son incroyable productivité - "incroyable" par rapport aux standards de production en vigueur en Europe, mais tout simplement normale au Japon - devrait fournir l'occasion de nombreuses adaptations à venir. Pour le plus grand bonheur des tenants d'une bande dessinée intimiste et sensible, où le plaisir esthétique du lecteur se mêle à une émotion profonde.

    RÉSUMÉ L'Orme du Caucase

    Taniguchi, auteur remarqué du Journal de mon père et de Quartier lointain, adapte ici les nouvelles d’un écrivain japonais. Il confirme tout son talent de créateur sensible et pudique capable de transmettre, à travers son œuvre, son amour de la condition humaine et de la nature.

    LE MOT DE L'ÉDITEUR L'Orme du Caucase

    Chacune des nouvelles de ce recueil retrace une tranche de vie. Avec délicatesse, et par petites touches, Jirô Taniguchi campe des portraits de jeunes, de vieux, d'enfants à un moment difficile de leur existence. Comme la petite Hiromi, confiée provisoirement par sa maman à ses grands-parents, qui est terrorisée à l'idée d'être abandonnée. Ou comme M. Harada qui ne se résout pas à faire couper cet orme si beau et aux couleurs si subtiles, au simple prétexte qu'en automne, ses feuilles tombent dans la cour des voisins. Ou encore M. Iwasaki qui, par le plus pur des hasards, retrouve sa fille de 25 ans qu'il avait quittée alors qu'elle était encore bébé. Il finit par l'aborder, mais n'ose pas lui révéler son identité... Une nouvelle démonstration du très grand talent de Taniguchi, tout en pudeur et en sensibilité.

    Caractéristiques détailléesL'Orme du Caucase

    AUTRES ŒUVRES Autour de Taniguchi

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Taniguchi

    5/5
    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      0
    • 5
      7
    5 bonne lecture Posté le 07 janv. 2017

    très bon livre, très poétique!


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 superbe encore une fois... Posté le 19 mai 2013

    C'est un recueil de nouvelles sous forme de manga. Les thèmes sont différents mais le point commun en est la question de ce qui détermine une vie, de l'espoir devant des situations difficiles de l'existence, de ce que chacun peut mobiliser pour vivre le mieux possible devant des aléas pas toujours très tendres.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 En quête d'une paix intérieur Posté le 02 mai 2007

    Taniguchi, dessinateur japonais et Utsumi, scénariste, dans ce recueil de huit nouvelles, explorent, chacun par leur talent, des scènes de vies où les enfants et les adultes se trouvent face aux difficultés de lexistence. Les dessins en noir et blanc de Taniguchi abordent des sujets tels que le divorce, la vieillesse& avec beaucoup de pudeur et sensibilité. Il retranscrit à merveille lémotion sur chacun des visages, quils soient tristes ou gais, ils sont tous très émouvants, comme dans la dernière nouvelle Son pays natal où une belle fille française, après la mort de son mari japonais, se réconcilie avec sa belle mère, séparées par les différences culturelles, grâce au katazome quelle a réalisé. Jai vraiment apprécié cet album, même si les histoires sont courtes, elles donnent à réfléchir, car les thèmes évoqués soulignent, tout en finesse, limportance du respect dautrui et lacceptation des différences. Un joli album plein de sagesse.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 superbe!!! Posté le 30 nov. 2006

    j'ai découvert taniguchi et ustumi cette année et je ne suis pas déçue!ce sont des histoires touchantes que nous fait partager l'auteur! a lire absolument!!!


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Une grande sensibilité... Posté le 08 avr. 2006

    Toute la sensibilité de l'oeuvre d'Utsumi est ici magnifiquement retransmise au travers des dessins de Taniguchi. Il s'agit d'histoires courtes, simples et très émouvantes. A lire absolument.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir tous les avis

    Voir Aussi