J'ai dû rêver trop fort

Michel Bussi (Auteur) Paru le 28 février 2019 Roman (broché)en français
4 4 avis
    • J'ai dû rêver trop fort_0
    J'ai dû rêver trop fort

    Revendez le vôtre : J'ai dû rêver trop fort en quelques clics seulement,
    sur fnac.com

    1. Vous mettez en vente
    2. Un client achète votre produit
    3. Vous expédiez votre produit
    4. Vous êtes payés
    Professionnel ? Créer votre boutique
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution 28.02.2019
      Editeur Presses De La Cite
      Collection Domaine Francais
      Format 14cm x 22cm
      Nombre de pages 480

      Voir toutes les caractéristiques

    • J’ai dû rêver trop fort est le douzième roman de Michel Bussi. Nathy, l’héroïne, est hôtesse de l’air, et voyage aux quatre coins de la Terre. Bercé par une bande originale qui parcourt les époques, on s’envole avec des histoires qui se suivent mais ne se ressemblent pas. En quatre escales, Bussi nous emmène à Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, pour nous faire réfléchir sur l’amour et les coïncidences qui peuvent traverser une vie. Un joli voyage dans les airs, idéal pour prendre de la hauteur.

    Bon plan : le livre à seulement 27.9 !

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 35.80 27.90

      En stock en ligne

      Livraison gratuite

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale J'ai dû rêver trop fort

    • Bon plan

    Bon plan : le livre à seulement 27.9 !

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    Avis de la Fnac J'ai dû rêver trop fort

    J’ai dû rêver trop fort est le douzième roman de Michel Bussi. Nathy, l’héroïne, est hôtesse de l’air, et voyage aux quatre coins de la Terre. Bercé par une bande originale qui parcourt les époques, on s’envole avec des histoires qui se suivent mais ne se ressemblent pas. En quatre escales, Bussi nous emmène à Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, pour nous faire réfléchir sur l’amour et les coïncidences qui peuvent traverser une vie. Un joli voyage dans les airs, idéal pour prendre de la hauteur.

    LE MOT DE L'ÉDITEUR J'ai dû rêver trop fort

    Les plus belles histoires d'amour ne meurent jamais.

    Les plus belles histoires d'amour ne meurent jamais.
    Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
    Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu'il n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
    Qui s'évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
    Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu'on peut remonter le temps ?

    En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J'ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.

    Inédit !
    L'artiste Gauvain Sers compose et interprète la bande originale du roman. La chanson, dont les paroles sont signées Michel Bussi, est au cœur de l'intrigue de J'ai dû rêver trop fort. Elle s'intitule Que restera-t-il de nous ? et sera disponible en ligne dès le 1er mars puis sur l'album de Gauvain Sers à partir du 29 mars.

    Caractéristiques détailléesJ'ai dû rêver trop fort

    • Auteur Michel Bussi
    • Editeur Presses De La Cite
    • Date de parution 28.02.2019
    • Collection Domaine Francais
    • Format 14cm x 22cm
    • Poids 0.5170kg
    • EAN 978-2258162839
    • ISBN 2258162831
    • Illustration Pas d'illustrations
    • Nombre de pages 480
    • Format 14,00 x 22,50 cm
    • Poids du produit 0.51 Kg

    AUTRES ŒUVRES Autour de Michel Bussi

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Michel Bussi

    Avis clients J'ai dû rêver trop fort

    4/5
    • 1
      1
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      0
    • 5
      3
    1 une bluette invraisemblable Posté le 21 mars 2019

    J'ai lu tous les romans de Michel Bussi avec un grand intérêt mais là non. C'est un roman digne de la collection Arlequin avec un épilogue tout à fait invraisemblable et je trouve qu'il n' est pas bien écrit ! Vraiment déçu par ce roman


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Entre thriller et roman émouvant Posté le 20 mars 2019

    Mon avis sera très court, car c’est un livre qu’il faut lire sans rien savoir. La quatrième de couverture est parfaite, il ne vous reste plus qu’à voyager dans le temps et dans l’espace. Ce livre est magique. A cause de lui, j’ai failli oublier de manger, de dormir, de vaquer à mes occupations quotidiennes. Il est impossible à lâcher. Mon mari était énervé, car à chaque fois qu’il me rappelait mes obligations, je lui répondais que je ne pouvais pas m’arrêter maintenant, qu’il fallait que je comprenne, que je sache. Tout au long de l’histoire, comme l’héroïne, Nathalie, je me suis demandé comment les choses étaient possibles ? Est-ce de la magie ou un complot ? Michel Bussi m’a complètement emportée, j’ai aimé ce mystère qui s’épaissit et qui semble irrationnel. Une fois encore, Michel Bussi est le maître des twists magistraux. Il vous laisse la bouche ouverte, car vous n’aviez pas imaginé les révélations qu’il fait. Pourtant, une fois qu’elles sont faites, que le voile est enlevé, vous vous rendez compte que c’est magnifiquement construit, puisque vous avez eu des indices, mais vous n’avez pas su les interpréter. C’est aussi l’histoire d’un amour magnifique, de ceux qui font couler les larmes. Je vous recommande de faire comme moi : j’ai écouté la chanson de Gauvin Sers, une fois que j’ai fini le livre. C’est la bande originale du roman. Le texte m’a fait pleurer et m’a fait revivre tout le livre. J’ai dû rêver trop fort est aux frontières du rêve et du réel : coïncidences, hasard, amour, émotion, suspense, révélations et passion sont les notes de ce roman magnifique qui m’a fait oublier la réalité. Michel Bussi écrit sur la quatrième de couverture : « J’ai envie de surprendre mais aussi d’émouvoir. Je ne cherche pas à retranscrire la réalité, mais à la sublimer. » Le pari est réussi. Entre thriller et roman vibrant, J’ai dû rêver trop fort m’a surprise et m’a émue. Énorme coup de cœur pour ce livre qui devient mon préféré de l’auteur.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Enorme coup de coeur Posté le 19 mars 2019

    OMG ! Énorme coup de cœur pour ce dernier roman de Michel Bussi. Habituée à le lire dans des histoires policières, j’ai été aussi séduite par ce roman d’un style plus romantique mais tout aussi intrigant et captivant que les précédents. Une nouvelle fois, Michel Bussi nous invite au voyage. Le ton est donné dès le début, dès que l’on découvre la profession de Nathalie, la narratrice. Quatre destinations qui font rêver : Montréal, Los Angeles, Barcelone, Jakarta. Quatre destinations autour desquelles on découvre sa vie: celle d’aujourd’hui en 2019, et celle d’il y a vingt ans en 1999. Un jeu de miroirs machiavélique et enchanteur qui nous transporte sans discontinuer d’une époque à l’autre, révélant à chaque nouveau chapitre un morceau de la vérité. D’ailleurs, comme d’habitude quand je lis un roman de l'auteur, j’ai cogité, réfléchi et élaboré des théories sur le dénouement espérant enfin réussir à déjouer les pièges de l’histoire et en deviner la finalité. Au fil de mes lectures, c’est devenu comme un jeu. Un jeu duquel je ressors perdante à chaque fois. Et cette fois ne déroge pas à la règle. A nouveau, mes hypothèses sont tombées à l’eau une à une, noyées par le génie et l’inventivité de l’auteur. Ce nouveau roman s’inscrit dans un registre très différent des précédents. Ne vous y inquiétez pas pour autant, on y retrouve le mystère et la complexité qui ont fait la renommée de l’auteur. Toutefois, l’histoire revêt un caractère plus doux, plus poétique, plus romantique. Car au-delà de l’intrigue, c’est surtout l’histoire d’amour entre Nathalie et Ylian qui prédomine et contribue à la beauté de cette histoire. Addictive, énigmatique, tortueuse, la plume de l'auteur se révèle également drôle, sensible et délicate. J’ai, pour ma part, fini la lecture de ce roman en larmes. Beaucoup de larmes. Des larmes associées à la noblesse de l’histoire, à sa beauté mais aussi à la cruauté du hasard. J’ai été très touchée par le destin des héros pour qui je me suis prise d’affection dès les premiers instants : Ylian, ce musicien rêveur, talentueux, facétieux. Nathalie, cette hôtesse de l’air à la fois libre et libérée mais enchaînée à sa vie de famille. Deux personnages idéalistes mais aussi paradoxalement réalistes. Deux personnages touchants et captivants. Maintenant que j’ai terminé ce livre, je vais pouvoir aller écouter la chanson de Gauvain Sers, écrite spécialement pour ce roman. Pour conserver la magie complète de l’histoire, je n’ai pas osé l’écouter avant la fin de ma lecture. Je vous laisse donc et m’en vais prolonger le plaisir de ma lecture avec la découverte de cette musique. Que vous connaissiez le style de Michel Bussi ou que vous soyez novice, je ne peux que vous conseillez la lecture de cette histoire aussi merveilleuse que passionnante. Il serait dommage que vous passiez à côté d’une telle pépite.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Un superbe roman Posté le 28 févr. 2019

    J’ai dû rêver trop fort », un titre emprunté à la chanson « Vertige de l’amour » d’Alain Bashung, peut se lire à la fois comme un poignant roman d’amour et un thriller machiavélique à l’intrigue bien ficelée comme Michel Bussi en a le secret. Bâti à la façon d’un jeu de miroirs sur deux époques et différents continents, le 12e roman de l’écrivain raconte l’histoire d’une femme, hôtesse de l’air mariée et mère de famille âgée de 53 ans comme l’auteur, qui revit, à vingt ans d’intervalle, une histoire d’amour avec un musicien. Les coïncidences entre passé et présent qui bousculent la vie de la narratrice ne sont-elles dues qu’au hasard ? « J’ai envie de surprendre mais aussi d’émouvoir. Je ne cherche pas à retranscrire la réalité, mais à la sublimer », explique l’ancien professeur de géographie à l’université de Rouen et chercheur (spécialiste de la géographie électorale) au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). La situation de départ est des plus classiques et en outre, le lecteur se rend compte que la narration est débarrassée de mélancolie et de vague à l’âme, qu’elle reste dans un ton léger avec quelques réactions exagérées pour un effet comique. Évidemment, ce n’est pas une histoire basée sur l’action pourtant le lecteur se retrouve vite immergé dans cette histoire grâce a cette art qu’a Michel BUSSI de si bien écrire. C’est un livre agréable et les personnages sont hauts en couleur, charismatiques, attachants. En sortant de cette œuvre, le lecteur se rend compte qu’il sourit, encore sous le charme de Nathy et de ses escales, et des décors, totalement subjugué par ce récit qui a réuni cette femme et cet rencontre. Il n’a pas ressenti de manque du fait de l’absence de noirceur ou de complexité des personnages. Le lecteur va apprécié à sa juste valeur ce conte à la forme sophistiquée et enlevée, avec une nostalgie assumée. Note : 9,5/10


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir Aussi

      Attention Une erreur est survenue, veuillez réessayer plus tard.