Un mauvais fils

5 2 avis
    • Un mauvais fils_0
    Un mauvais fils
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Réalisateur(s) Claude Sautet
      Acteur(s) Patrick Dewaere Brigitte Fossey Yves Robert
      Format DVD Zone 2
      Date de parution octobre 2001

      Voir toutes les caractéristiques

    • Bruno Calgagni (Patrick Dewaere) revient chez son père (Yves Robert) après sept années passées aux Etats-Unis dont cinq dans un pénitencier pour usage et trafic de drogue. L’accueil n’est pas des plus chaleureux…

      Un mauvais fils marque un tournant dans la carrière de Claude Sautet. Le réalisateur passe de l’univers des quinquas bourgeois à celui de la jeunesse difficile. Pour le rôle de Bruno, le réalisateur avait d’abord pensé à Gérard Depardieu, mais Patrick Dewaere, plus fragile, s’est vite imposé comme une...
      Voir la suite

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 16.90

      En stock en ligne

      Livraison gratuite

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    Avis de la Fnac Un mauvais fils

    Bruno Calgagni (Patrick Dewaere) revient chez son père (Yves Robert) après sept années passées aux Etats-Unis dont cinq dans un pénitencier pour usage et trafic de drogue. L’accueil n’est pas des plus chaleureux…

    Un mauvais fils marque un tournant dans la carrière de Claude Sautet. Le réalisateur passe de l’univers des quinquas bourgeois à celui de la jeunesse difficile. Pour le rôle de Bruno, le réalisateur avait d’abord pensé à Gérard Depardieu, mais Patrick Dewaere, plus fragile, s’est vite imposé comme une évidence. De fait, ce comédien de génie effectue ici une performance époustouflante et le duo qu’il forme avec Yves Robert (le meilleur ami de Claude Sautet dans la vie) fonctionne admirablement.
    Il faut saluer également la prestation de Jacques Dufilho (la lumière du film selon le cinéaste). Les rapports conflictuels entre ce père et son fils reflètent le pessimisme du réalisateur. Mais ce film joliment teinté d’amertume ne sombre jamais dans le désespoir. Au contraire, il apparaît comme une vraie promesse de bonheur.

    L’édition DVD propose la version director’s cut qui modifiée de légères coupes (difficiles à détecter). Remastérisé et bénéficiant d’une nouvelle restauration du son, le film est agrémenté de bonus dignes d’intérêt tout comme les autres titres de la collection Claude Sautet. La présentation du film par Jean-Pierre Dionnet et Michel Boujut est suivie d’une interview d’Yves Robert, qui évoque avec passion son ami Claude Sautet, puis d’un entretien du réalisateur avec Claude-Jean Philippe, filmé en 1994.

    RÉSUMÉ Un mauvais fils

    En 1980, Claude Sautet filmait un conflit familial et offrait à Patrick Dewaere l’un de ses plus beaux rôles. Le DVD présente la version director’s cut et de remarquables suppléments.

    Caractéristiques détailléesUn mauvais fils

    • Contenu du DVD Le film : Un mauvais fils (Format 16.9 compatible 4:3 - 1.66) Le regard de Claude Sautet Interview d'Yves Robert Présentation du film par J.P. Dionnet et M. Boujut Les films-annonces La galerie de photos Les filmographies

    AUTRES ŒUVRES Autour de Claude Sautet

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Claude Sautet

    5/5
    • 1
      0
    • 2
      0
    • 3
      0
    • 4
      0
    • 5
      2
    5 Mon Sautet favori Posté le 29 déc. 2009

    Un des rares films sur le monde ouvrier qui ne les montre pas comme des sauvages (genre "les démons de jésus) ou des gens stupides (genre les deschiens), en plus filmé amoureusement par Sautet, plus habitué aux bourgeois, mais réussissant à nouer ce drame dans un 2 pièces sans luxe, avec cette femme morte qui sépare un père et son fils... Il a une tendresse énorme pour ces petites gens, étonnant Sautet. Dewaere est hallucinant d'émotions, tel Brando décrit par Kazan, "une force fragile". Un immense film, sublimé par tous ses acteurs, Dufilho, Yves Robert, même les policiers ont cet oeil bienveillant...


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Un chef d'oeuvre de Sautet et Dewaere Posté le 14 juin 2004

    Tout dans ce film respire l'élégance : des déchirements familiaux qui se traduisent autant en regards qu'en giffles, un portrait de la dépendance très sobre... Un des sommets de la carrière de Dewaere, qui joue entre fragilité et force intérieure (comme lui seul savait en trouver l'équilibre). A voir 10 fois, 20 fois pour se régaler de cette histoire triste mais tellement belle et optimiste ! C'est une belle vision humaniste, qui nous montre toute la nécessité de laisser une deuxième chance...


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir Aussi