From hell

MOORE+CAMPBELL Eddie Campbell (Dessinateur) Alan Moore (Scénario) Tome 01 Paru le 1 janvier 2004 Comics (cartonné) en français
4.5 10 avis
    • From hell_0
    From hell
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution 01.01.2004
      Editeur Delcourt
      Collection DEL.CONTREBANDE
      Format 20cm x 25cm
      Nombre de pages 576

      Voir toutes les caractéristiques

    • En près de six cents pages denses et serrées, le scénariste Alan Moore revient sur le cas de Jack l'éventreur. Son but n'est pas tant de lever le voile sur son identité que de questionner ses implications sur notre société contemporaine. À ses yeux, Jack l'éventreur, " miroir de nos peurs " et " réceptacle de chaque nouvelle panique sociale ", n'a fait qu'annoncer les monstruosités du XXe siècle. Le trait acéré et sans fioritures du dessinateur Eddie Campbell, son utilisation des hachures et sa maîtrise du noir et blanc... Voir la suite

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 79.40 63.50

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale From hell

    Remise de 20 %

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    Avis de la Fnac From hell

    En près de six cents pages denses et serrées, le scénariste Alan Moore revient sur le cas de Jack l'éventreur. Son but n'est pas tant de lever le voile sur son identité que de questionner ses implications sur notre société contemporaine. À ses yeux, Jack l'éventreur, " miroir de nos peurs " et " réceptacle de chaque nouvelle panique sociale ", n'a fait qu'annoncer les monstruosités du XXe siècle. Le trait acéré et sans fioritures du dessinateur Eddie Campbell, son utilisation des hachures et sa maîtrise du noir et blanc viennent renforcer l'impression d'étrangeté et de malaise qui sourd de ce récit magistral, distingué par les plus hautes récompenses de la bande dessinée américaine. Histoire complète en 1 volume.


    « J'ai tout inventé et tout s'est réalisé quand même. C'est ça qui est drôle. »

    comics / adultes

    _________________________

    Londres, fin du XIXe siècle. La nuit, dans les rues nimbées de brouillard, la peur est au rendez-vous. Son nom ? Jack l'éventreur. Le scénariste Alan Moore ( Watchmen, Batman Dark Knight) s'interroge sur le sens à donner au mythe de "Jack the ripper". Un sommet de la BD contemporaine, alliant puissance du scénario et efficacité redoutable d'un dessin qui fait naître l'inquiétude chez le lecteur.

    RÉSUMÉ From hell

    Jack l'Éventreur prétendait écrire "de l'enfer". D'importantes recherches documentaires ont inspiré cette BD qui dissèque littéralement le personnage et le Londres de son temps. Prix de la Critique (Festival d'angoulême 2001).

    LE MOT DE L'ÉDITEUR From hell

    Qui était Jack l'Éventeur ? L'homme au tablier de cuir craint par les femmes, issu du milieu défavorisé de ses victimes, ou comme certains l'affirmèrent, un homme puissant et protégé ? Plutôt que de présenter l'énigme des assassinats pour ensuite remonter à leur source, Alan Moore a choisi de se pencher sur le mystère du personnage lui-même et sur ce qui l'amena à égorger, puis à éventrer méthodiquement des prostituées. Il révèle un homme supérieurement intelligent et inquiétant, mais évoque aussi tous ceux qui touchèrent de près ou de loin à son destin. Illustrée à l'encre noire dont les traits fins et sombres conviennent parfaitement à la période décrite, cette BD, fruit d'une recherche documentaire exhaustive, se révèle aussi un tableau complet et passionnant du Londres victorien. Harvey Award et Eisner Award de la meilleure BD.

    L'avis de notre partenaire   

    Petit voyage aujourd'hui dans l'Angleterre victorienne avec le colossal From Hell, un énorme pavé, d'une précision inouïe, qui nous emmène sur les traces du célèbre Jack l'éventreur.

    Est-il encore utile de situer le cadre de cette sinistre histoire passée à la postérité ? Il s'agit, bien évidemment, d'une variation sur les horribles meurtres de prostituées ayant secoué, en 1888, le quartier londonien de Whitechapel. Mais cette fois, après moult enquêtes, romans ou même films, c'est Alan Moore en personne qui s'intéresse au sujet et en livre une version exceptionnelle de maîtrise et de profondeur.

    La suite ici

    Caractéristiques détailléesFrom hell

    • Auteur MOORE+CAMPBELL
    • Dessinateur Eddie Campbell
    • Scénario Alan Moore
    • Editeur Delcourt
    • Date de parution 01.01.2004
    • Collection DEL.CONTREBANDE
    • Format 20cm x 25cm
    • Poids 1.4950kg
    • EAN 978-2840555148
    • ISBN 284055514X
    • Illustration Illustrations noir et blanc
    • Nombre de pages 576
    • Format 20,00 x 25,00 cm
    • Poids du produit 1.49 Kg

    AUTRES ŒUVRES Autour de MOORE+CAMPBELL

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de MOORE+CAMPBELL

    4.5/5
    • 1
      0
    • 2
      1
    • 3
      0
    • 4
      1
    • 5
      8
    5 Erreur dans la description Posté le 29 mars 2017

    Très bon récit de cet auteur incroyable. Il y a par contre une erreur dans la description de la FNAC. Alan Moore n'a jamais écrit Batman Dark Knight... Ne pas confondre avec Frank Miller, il risquerait de le prendre mal.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Grand livre ! Posté le 05 déc. 2010

    From Hell, le nouveau chef-d'oeuvre dans la bibliographie d'Alan Moore, un récit troublant dans la lignée de Watchmen et V pour Vendetta. Indispensable pour les fans de romans graphiques.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 bravo!!! Posté le 22 janv. 2010

    moi qui ne m'y connait guère en BD ( asterix,tintin et puis c'est tout)là et bien je dis ouah!!!!!!!!!!!!!j'en ai pris plein les yeux, plein la tête!Génial je n'ai plus qu'à me jeter sur les autres titres du scenariste pour me replonger dans cette ambiance si particulière. Encore bravo


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    5 Grandiose Posté le 13 mars 2007

    Il est très peu de bande dessinée longue de 500 pages, et encore moins contenant plus de 40 pages de notes et commentaires, et de cette qualité. From Hell est un chef d'oeuvre du 9ème art, une de ces réalisations qu'un jour on appelle un "classique". Alan Moore nous livre un scénario dense et profond, défendant certes une théorie parmi d'autre dans cette affaire qui restera probablement insoluble. Mais l'importance de la recherche documentaire, les critiques de chaque source, de chaque élément, apportent à cette hypothèse attrait et crédibilité. En outre, Moore ne se contente pas de livrer une intrigue policière banale. Dès le début, victimes et bourreau sont dévoilés. Il se concentre alors sur les motivations et la philosophie de l'assassin, sur la détresse des victimes. Mais il s'attarde aussi sur tout le petit monde qui continu de tourner autour de Whitechapel, que l'on devine en bordure du récit, de la petite histoire de la pauvreté quotidienne aux soubresauts de l'Histoire. C'est l'occasion pour l'auteur de porter un regard acerbe sur la société victorienne et la place des femmes. Alors pourquoi pas dix. Parce que le dessin de Campbell est parfois inégal. Le noir et blanc, le trait acéré, apportent la froideur et l'obscurité nécessaires à la description de ce quartier si sordide. Mais les visages sont parfois difficiles à reconnaître, les vignettes un peu brouillonnes. Rien de bien grave, mais devant un tel chef d'oeuvre, il faut bien trouver un petit défaut...


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    2 tTop complexe Posté le 23 déc. 2004

    Très confus, plein de personnages difficiles à reconnaitre à cause du dessin, long long très long. Vu la critique élogieuse, je me suis accrochée jusqu'à la 200ème page, mais ai stoppé faute de plaisir.


    Cet avis vous a-t-il été utile ?

    Voir tous les avis

    Voir Aussi