Tous nos univers

Cox

Ou La course du temps Christoph Ransmayr (Auteur) Paru le 23 août 2017 Roman(broché)

« Comme le temps passe, disait, oui, chuchotait l’empereur au fil de son discours dans la pénombre : mais qu’il rampe, s’arrête, s’envole ou nous subjugue par... Voir la suite

  • Vous ne pouvez pas ajouter ce produit à vos listes car vous n'êtes pas connecté

1 Offre Spéciale Cox

  • 1 LIVRAISON GRATUITE !
Profitez de notre LIVRAISON GRATUITE sur l'ensemble du site !

LE MOT DE L'ÉDITEUR Cox

« Comme le temps passe, disait, oui, chuchotait l’empereur au fil de son discours dans la pénombre : mais qu’il rampe, s’arrête, s’envole ou nous subjugue par l’une ou l’autre de ses innombrables variations de vitesse – cela dépend de nous, des instants de notre vie reliés les uns aux autres comme les maillons d’une même chaîne… » Écrivain à la langue somptueuse, Christoph Ransmayr est une voix exceptionnelle de la littérature autrichienne d’aujourd’hui. Après Atlas d’un homme inquiet (prix du Meilleur Livre étranger et prix Jean-Monnet de littérature européenne), il renoue avec le roman et, en grand voyageur, entraîne son lecteur loin de l’Europe et loin dans le temps. Dans la Chine du XVIIIe siècle, l’empereur Qianlong règne en despote sur une cour résignée à la démesure de son souverain. Son dernier caprice est une série d’horloges conçues pour mesurer les variations de la course du temps : le temps fuyant, rampant ou suspendu d’une vie humaine, selon qu’il est ressenti par un enfant, un condamné à mort ou des amants. Venu de Londres à l’invitation du souverain, Alistair Cox, le plus célèbre des horlogers du monde occidental, saura-t-il exaucer les désirs de Qianlong et freiner la course des heures ? Avec la précision d’un peintre, Christoph Ransmayr construit un récit singulier et virtuose, méditation sur la fugacité du temps et l’illusion d’en triompher par l’art.

Né en 1954 à Wels, en Autriche, Christoph Ransmayr s’impose comme un écrivain majeur dès la sortie de son premier roman, Les Effrois de la glace et des ténèbres (1984). Son œuvre ambitieuse, qui renoue avec la tradition du romantisme allemand, explore, entre autres, les rapports de l’homme et de la nature. Après la publication du Dernier des mondes en 1988, salué unanimement par la critique, ce grand voyageur explore l’Asie, l’Amérique du Nord et du Sud. Longtemps résident en Irlande, Christoph Ransmayr vit désormais à Vienne. Après Le Syndrome de Kitahara (1997) et La Montagne volante (2010), Atlas d’un homme inquiet (2015) est couronné par le prix du Meilleur Livre étranger et le prix Jean-Monnet de littérature européenne. Traduits en plus de trente langues, ses livres lui ont valu de nombreux autres prix littéraires, dont le prestigieux Aristeion de l’Union européenne, le prix Franz-Kafka, et les prix Bertolt-Brecht et Friedrich-Hölderlin.

Coups de cœur des Libraires

GABRIEL Conseiller Fnac

.

Avec la précision d’un peintre, Christoph Ransmayr construit un récit singulier et virtuose, entre poésie et méditation, sur la fugacité du temps et l’illusion d’en triompher par l’art.

Caractéristiques détailléesCox

AUTRES ŒUVRES Autour de Christoph Ransmayr

ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Christoph Ransmayr

4.5/5
  • 1
    0
  • 2
    0
  • 3
    0
  • 4
    1
  • 5
    1
Posté le 06 sept. 2017

5 Prenez le temps de faire la course avec le temps Tout est une question de temps… C’est la réflexion qui me trotte dans la tête tout en commençant cette chronique littéraire sur un livre magnifique, un roman qui parle du temps en prenant son temps, en prenant même le temps nécessaire, « Cox ou la course du temps ». Vous l’aurez compris, il est question de temps dans ce somptueux roman de Christoph Ransmayr (à mon sens, le plus grand auteur autrichien), du temps qui passe, du temps qui s’égrène, du temps que l’on essaie de mesurer et même de maîtriser, du temps qui s’accélère ou s’étire en fonction de nos émotions… Du temps que l’homme a toujours cherché à maîtriser sans jamais véritablement y arriver. Jamais ? Ce n’est pas l’avis d’un Britannique So British, Alister Cox, qui, dans ce XVIIIe siècle européen qui se réveille enfin, s’avère être le spécialiste des automates et l’horloger le plus doué de sa génération. Anéanti par la mort de son enfant, sa fille Abigaïl, cet inventeur extraordinaire retrouve le goût de la vie et du temps très loin des brumes anglaises, à la cour du despotique empereur de Chine, Qianlong, dans son palais de Beijing. Et avec sa plume envoûtante, Christoph Ransmayr nous emmène dans une histoire de temps, dans l’espace temps, très loin, dans cet empire de Chine si beau, si magique, si étonnant et si effrayant aussi, où les traditions souvent mystiques font oublier le temps. Emporté dans une course contre le temps, dans un jeu avec le temps, Alister va tenter l’incroyable : construire pour l’empereur une horloge autonome qui calquerait son rythme sur les variations de la vie, ralentissant le temps en période de bonheur et l’accélérant lorsque la tristesse rôde. Et cette idée folle est incroyablement attirante, emportant le lecteur hors du temps pour un voyage exotique et profondément intérieur.« Cox ou la course du temps », à lire en prenant son temps, son propre temps.
Cet avis vous a-t-il été utile ?
Vs
Posté le 19 oct. 2017

4 La plume gagne Belle plume agréable à lire malgré la présence de passages que nous aimerions passé rapidement
Cet avis vous a-t-il été utile ?
4 La plume gagne Posté le 19 oct. 2017

Belle plume agréable à lire malgré la présence de passages que nous aimerions passé rapidement


Cet avis vous a-t-il été utile ?

5 Prenez le temps de faire la course avec le temps Posté le 06 sept. 2017

Tout est une question de temps… C’est la réflexion qui me trotte dans la tête tout en commençant cette chronique littéraire sur un livre magnifique, un roman qui parle du temps en prenant son temps, en prenant même le temps nécessaire, « Cox ou la course du temps ». Vous l’aurez compris, il est question de temps dans ce somptueux roman de Christoph Ransmayr (à mon sens, le plus grand auteur autrichien), du temps qui passe, du temps qui s’égrène, du temps que l’on essaie de mesurer et même de maîtriser, du temps qui s’accélère ou s’étire en fonction de nos émotions… Du temps que l’homme a toujours cherché à maîtriser sans jamais véritablement y arriver. Jamais ? Ce n’est pas l’avis d’un Britannique So British, Alister Cox, qui, dans ce XVIIIe siècle européen qui se réveille enfin, s’avère être le spécialiste des automates et l’horloger le plus doué de sa génération. Anéanti par la mort de son enfant, sa fille Abigaïl, cet inventeur extraordinaire retrouve le goût de la vie et du temps très loin des brumes anglaises, à la cour du despotique empereur de Chine, Qianlong, dans son palais de Beijing. Et avec sa plume envoûtante, Christoph Ransmayr nous emmène dans une histoire de temps, dans l’espace temps, très loin, dans cet empire de Chine si beau, si magique, si étonnant et si effrayant aussi, où les traditions souvent mystiques font oublier le temps. Emporté dans une course contre le temps, dans un jeu avec le temps, Alister va tenter l’incroyable : construire pour l’empereur une horloge autonome qui calquerait son rythme sur les variations de la vie, ralentissant le temps en période de bonheur et l’accélérant lorsque la tristesse rôde. Et cette idée folle est incroyablement attirante, emportant le lecteur hors du temps pour un voyage exotique et profondément intérieur.« Cox ou la course du temps », à lire en prenant son temps, son propre temps.


Cet avis vous a-t-il été utile ?

Voir Aussi

    Attention Une erreur est survenue, veuillez réessayer plus tard.

    Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici

    Vraiment désolé...

    Le site Fnac.com n'est pas parfaitement optimisé sur ce navigateur. Votre expérience serait bien meilleure si vous en téléchargiez un autre

    Firefox Chrome Opera