Anaïs Gaudemard joue Ginastera, Debussy et Boieldieu : Concertos pour harpe

    • Anaïs Gaudemard joue Ginastera, Debussy et Boieldieu : Concertos pour harpe_0
    Anaïs Gaudemard joue Ginastera, Debussy et Boieldieu : Concertos pour harpe
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Interprète(s) Orchestre de l'Opéra de Rouen Normandie
      Date de parution mars 2017

      Voir toutes les caractéristiques

    • Comme elle a raison, la jeune harpiste Anaïs Gaudemard, de nous dévoiler les beautés d'un instrument qui reste encore trop confidentiel malgré l'engagement d'interprètes tels que sa grande aînée Marielle Nordmann ! Pour un premier disque avec orchestre, elle a choisi de balayer un siècle et demi de musique concertante en s'appuyant sur des valeurs sûres, certes largement présentes au catalogue mais rarement toutes trois associées. On ne présente plus le concerto en ut de Boieldieu, cheval de bataille des harpistes. Ici, on... Voir la suite

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 23.90

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • SAV Fnac
      7 jours sur 7
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    LE MOT DE L'ÉDITEUR Anaïs Gaudemard joue Ginastera, Debussy et Boieldieu : Concertos pour harpe

    Comme elle a raison, la jeune harpiste Anaïs Gaudemard, de nous dévoiler les beautés d'un instrument qui reste encore trop confidentiel malgré l'engagement d'interprètes tels que sa grande aînée Marielle Nordmann ! Pour un premier disque avec orchestre, elle a choisi de balayer un siècle et demi de musique concertante en s'appuyant sur des valeurs sûres, certes largement présentes au catalogue mais rarement toutes trois associées. On ne présente plus le concerto en ut de Boieldieu, cheval de bataille des harpistes. Ici, on ne peut que louer la clarté et l'élégance d'une interprète en parfaite osmose avec un Orchestre de l'Opéra de Rouen Normandie aux cordes particulièrement soyeuses - montage en boyau oblige - sous la battue ductile et souple de Leo Hussain. Ouvre de commande, les Danses sacrée et profane n'en sont pas moins du grand Debussy, servies dans leur écrin orchestral d'origine, qui rend bien mieux justice à l'ouvre que le plus économique quatuor à cordes. Tout en rythme, le concerto de Ginastera, où la harpe se fait volontiers percussion, est un parfait condensé du style du compositeur Argentin. Anaïs Gaudemard y est, là aussi, parfaitement dans son élément. (Yves Kerbiriou)

    Caractéristiques détailléesAnaïs Gaudemard joue Ginastera, Debussy et Boieldieu : Concertos pour harpe

    AUTRES ŒUVRES Autour de Alberto Ginastera

    ARTISTES DU MÊME UNIVERS Autour de Alberto Ginastera

    Ecoute de l'album Anaïs Gaudemard joue Ginastera, Debussy et Boieldieu : Concertos pour harpe

    Alberto Ginastera, Claude Debussy, François-Adrien Boieldieu, Anais Gaudemard

    Anaïs Gaudemard joue Ginastera, Debussy et Boieldieu : Concertos pour harpe

    00:00 00:30
    titre Durée
    • 01 Alberto Ginastera (1916-1983) Concerto pour harpe
    • 02 Claude Debussy (1862-1918) : Deux danses pour harpe et orchestre à cordes : Danse sacrée
    • 03 Claude Debussy (1862-1918) : Deux danses pour harpe et orchestre à cordes : Danse profane ut majeur
    • 04 François-Adrien Boieldieu (1775-1834) :Concerto pour harpe en ut majeur
    • 05 II. Danse Profane
    • 06 I. Allegro Brillante
    • 07 II. Andante Lento
    • 08 III. Rondeau: Allegro Agitato

    Avis clients Anaïs Gaudemard joue Ginastera, Debussy et Boieldieu : Concertos pour harpe

    Voir Aussi