Lettre à celle qui lit mes romances érotiques et qui devrait arrêter tout de suite

Camille Emmanuelle (Auteur) Paru le 2 février 2017 Essai (broché) en français
4 1 avis
    Lettre à celle qui lit mes romances érotiques et qui devrait arrêter tout de suite_0
    Lettre à celle qui lit mes romances érotiques et qui devrait arrêter tout de suite
    • Résumé
    • Détails produits
    • Garanties
    • Accessoires inclus
    • Date de parution 02.02.2017
      Editeur Les Echappes
      Collection Lettre A
      Format 12cm x 21cm
      Nombre de pages 128
    • «  L'homme est blanc, dominant, riche, musclé, performant sexuellement et pénétrant. La femme est blanche aussi, pauvre, pénétrée, elle attend qu'un homme la comble sexuellement (et si possible la comble aussi de cadeaux). »Les romances érotiques se suivent et se ressemblent : la femme et l'homme répondent à des stéréotypes étriqués, leurs interactions sont autant simplistes que convenues et le désir féminin doit se cantonner à quelques clichés hyper réducteurs.Quant aux maisons d'édition friandes de ce genre littéraire,... Voir la suite

    Remise de 10 % livres

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    fnacpro.com

    Professionnels ? Profitez des prix négociés

    • 22.30 20.05

      En magasin

      Retrait gratuit

      Voir la disponibilité en magasin

      Voir toutes les options et délais de livraison
    • Satisfait
      ou remboursé
    • Retour gratuit
      en magasin
    • Paiement
      à l'expédition

    1 Offre Spéciale Lettre à celle qui lit mes romances érotiques et qui devrait arrêter tout de suite

    Remise de 10 % livres

    Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, dans la limite des stocks disponibles et exclusivement pour les produits vendus et expédiés par fnac.ch.

    Résumé

    «  L'homme est blanc, dominant, riche, musclé, performant sexuellement et pénétrant. La femme est blanche aussi, pauvre, pénétrée, elle attend qu'un homme la comble sexuellement (et si possible la comble aussi de cadeaux). » Les romances érotiques se suivent et se ressemblent : la femme et l'homme répondent à des stéréotypes étriqués, leurs interactions sont autant simplistes que convenues et le désir féminin doit se cantonner à quelques clichés hyper réducteurs. Quant aux maisons d'édition friandes de ce genre littéraire, qui séduit de plus en plus de lectrices, elles empruntent à la production industrielle ses méthodes et ses cadences. Saviez-vous que chaque personnage doit avoir une blessure secrète ? Qu'il y a des tapis en poils de bête sur lesquels il ne fait pas bon faire l'amour ? Que six jours peuvent suffire à écrire une romance ? Ou encore que chaque personnage a une « fiche » consignée sur un tableau Excel ?. » « Camille Emmanuelle, qui a écrit sous pseudo une douzaine de romances érotiques, nous ouvre les portes de ce genre littéraire qui, à force de favoriser une sexualité normalisée, devient un obstacle à une réelle libération sexuelle de la femme. Avec la verve qui la caractérise, elle dénonce l'éternelle comédie qu'on veut, encore, faire jouer à l'homme et à la femme. »  

    « Camille Emmanuelle est une journaliste et auteure française, spécialiste des questions de sexualités. Elle travaille sur les cultures érotiques, les cultures porn et queer, le genre, et le féminisme pour Les Inrocks, Le Nouvel Obs, Brain Magazine, etc. Son dernier livre, Sexpowerment, le sexe libère la femme (et l'homme), est paru aux éditions Anne Carrière en 2016. »

    Avis clients : 1 avis Lettre à celle qui lit mes romances érotiques et qui devrait arrêter tout de suite

    4/5
    • 0
      1
    • 0
      2
    • 0
      3
    • 1
      4
    • 0
      5
    Le plus utile
    Petit scarabée
    Posté le 26 févr. 2017

    instructif

    Cet essai se lit assez vite, et même si on se doute que ce genre de romans obéit à un certain nombre de règles, j'ai été surprise du carcan dans lequel la maison d'édition a enfermé l'auteur... ou quand écriture ne rime plus du tout avec littérature mais plutôt avec torture... pour les pauvres méninges de l'auteur qui doit trouver un rebondissement original-mais-pas-trop pour son éditrice qui sinon sera choquée et va censurer...

    Caractéristiques détaillées

    Editeur

    Les Echappes

    Date de parution

    02.02.2017

    Collection

    Lettre A

    Format

    12cm x 21cm

    Poids

    0.1630kg

    EAN

    978-2357661295

    ISBN

    2357661291

    Illustration

    (donnée non spécifiée)

    Nombre de pages

    128

    Format

    12 x 21

    Poids du produit

    0.16 Kg