Avis client

ValC15
Actif depuis le 12 avril 2014
Dernier avis le 25 août 2019
178 avis rédigés
3.5/5 évaluation moyenne
60 notes utiles

Note générale
Super !
L'un des meilleurs de la série Dave Robicheaux Quand le flic d’Iberia, ancien ivogne plein de fêlures, enquête sur les meurtriers de sa mère. Comme d’habitude, Burke nous fait revivre, dans une langue poétique, cette Amérique cajun des bayous, les rêves brisés des pauvres blancs et noirs qui se débattent vainement contre les flics pourris et les autres. C’est magnifique.
Note générale
Déçu
Bof! Je n’ai pas du tout accroché à ce thriller maçonnique tourné cette fois sur la rapacité que suscite l’or, en lien avec le mystère de la transmutation du plomb en or par Nicolas Flamel. Le tout sur fond de chasse rocambolesque au psychopathe et des relations maçonniques entre la France et les US au 19e siècle. Les auteurs ont voulu en faire trop.
Note générale
Bien
Un thriller aussi poisseux qu’une défaite La découverte du corps d’une jeune fille assassinée et violée le jour de la capitulation du Japon en 1945. Dans un Tokyo ravagé par les destructions, la chaleur humide, les moustiques et la défaite qui pèse, un inspecteur, mort au milieu des vivants, vivant au milieu des morts, tente de rassembler les preuves à l’encontre d’un tueur en série. Comme à son habitude, David Peace et son écriture hallucinée savent rendre cette atmosphère si particulière d’un pays déchu où tout doit recommencer, malgré tout.
Métronome
Métronome Super !
Note générale
Super !
Très agréable à lire ! Cette histoire de Paris (et de France aussi, tant les deux se confondent depuis 2000 ans) se lit comme un roman, érudit certes mais jamais barbant. Les stations de métro ne sont bien sûr qu’un prétexte, mais il faut rendre grâce à Lorant Deutsch d’avoir pensé à s’en saisir pour se pencher sur leur histoire. Merci !
Note générale
Moyen
Les revages intimes de la guerre Quand la guerre vécue par les pères (en 39-45) et les fils (au Vietnam) mine les relations familiales pour des décennies…
Note générale
Bien
Agréable à lire Voir les coulisses de l'Opéra de Paris à la fin du XIXe siècle, en toile de fond d'une enquête policière est une belle trouvaille du duo Claude Izner. l'intrigue est un peu légère mais qu'importe, le plaisir est ailleurs.
Note générale
Très déçu
Une grosse déception Alors que j’avais beaucoup aimé le précédent ouvrage de cet auteur (Gains), je n’ai pas du tout accroché à l’histoire de cette famille accrochée à la maladie du père qui les emprisonne comme une mouche dans un bocal. Et j’ai eu encore plus de mal à faire lie lien avec les flashbacks rappelant l’attitude controversée des USA pendant la deuxième guerre mondiale.
Note générale
Super !
Un régal! Et bien je l’avoue, c’était mon premier Musso. Et le charme a opéré vu que j’ai dévoré ce roman en trois jours, lové dans un fauteuil en bénissant la pluie qui m’empêchait de sortir. Mine de rien, cette fille de papier, aussi rocambolesque soit-elle en dit beaucoup sur le rapport affectif qu’un lecteur peut entretenir avec une belle histoire, bien troussée!
Note générale
Bien
un bon roman historique L’empire des chevaliers chrétiens d’Orient est sur le déclin. L’ordre du Temple doit le défendre contre les coups de boutoirs de l’armée Mamelouk de Baybars. Jeune apprenti du Temple, William Campbell doit manœuvrer au milieu de ces intrigues propres à cette époque troublée. Sur cette trame romanesque, on en apprend beaucoup sur cette période de la fin de la présence chrétienne en Palestine. C’est très agréable à lire.
Note générale
Bien
La bataille de l'immortalité La série des gardiens du sang poursuit sa revisitation des grands mythes de la Chrétienté, en l’espèce la résurrection du Christ qui plongerait ses racines loin dans l’Egypte Antique. Doit-on laisser les réligieux jouer les démiurges? Comme d'habitude, le graphisme est soigné et l'histoire sophistiquée.
Note générale
Bien
Roboratif! Sous un faux air de vaudeville et de «je t’aime, moi non plus » dans une ville d’eau tchèque, Kundera nous livre, une fois de plus sa vérité sur le fond de l’âme humaine, l’amour, la religion, l’avortement…
Note générale
Super !
Un super roman ! Que c’est doux de se plonger dans un bon roman! Un roman qui parle des femmes qui, a priori ne sont pas des Wonder women, mais font face à l’adversité, gèrent tout à la fois, le boulot, les problèmes d’argent, les adolescents rebelles, les coups bas qui les font flancher mais toujours elles se relèvent plus fortes. Cela met du baume au cœur dans une période où on en a bien besoin!
Cartel
Cartel Super !
Note générale
Super !
Glaçant! Cela aurait pu être un thriller de plus sur la guerre entre les cartels mexicains dans les années 2008-2012. Sauf qu’en se documentant, on s’aperçoit que les noms des héros mis à part, toute cette horreur est vraie. Et la lecture prend alors une intensité inégalée. J’avais déjà été bluffée par la Grille du chien, le premier tome de cette saga de la drogue mexicaine. Cartel est encore au dessus.
Note générale
Déçu
Bof! Un thriller alliant la réputation sulfureuse de Casanova aux pratiques franc-maçonnes déviantes. Malgré ce thème racoleur, l’intrigue est poussive et au final sans intérêt.
Note générale
Moyen
Déprimant Dès le début, on comprend que l’histoire de cet habitant d’un petit village du Nord du Massachussetts, qui se débat au milieu d’un divorce mal accepté, d’un père odieux, d’un patron qu’il déteste et d’une rage de dents qui le mine, virera au drame. A ne pas lire en hiver quand le ciel est bas et lourd !
Note générale
Bien
La version arabe de l'Etranger Le point de vue du frère de l’étranger arabe assassiné par le narrateur de l’Etranger de Camus. Un meurtre anonyme dont le narrateur de Daoud porte le poids tout au long de sa vie, sur fond d’indépendance algérienne. Une très belle réflexion aussi sur l’amour filial, le tout écrit dans une langue magnifique.
Note générale
Bien
Un très bon Viviane Moore Suite des aventures de Trancrède d’Anaor et d’Hugues de Tarse à l’époque d’un royaume Normand de Sicile sur le déclin et en proie à toutes les conspirations et renversements d’alliance. Un des meilleurs de cette série qui se lit toujours avec plaisir.
Note générale
Bien
Un bon polar! A partir d’un meurtre non résolu pendant les émeutes de Los Angeles de 1992, Bosch reprend du service, toujours aussi opiniâtre, vingt ans après. L’enquête ne tient, comme toujours avec Connelly, qu’à un fil (en l’espèce un Beretta), mais l’essentiel est peut-être ailleurs, dans ce que le livre nous raconte de l’organisation des gangs, de l’expédition militaire américaine pendant la première guerre du Golfe, des arcanes bureaucratiques de la police. Je n’ai toutefois pas retrouvé l’efficacité grandiose des autres polars de l’auteur (Les égouts de Los Angeles, la défense Lincoln ou le Poète)
Note générale
Super !
Quand les nazis exportent leur sale guerre Exfiltré, comme bon nombre de nazis, en Amérique du Sud au lendemain de la défaite de 1945, Bernie Gunther reprend du service. Version polar, c’est toujours aussi bien documenté historiquement et la gouaille désabusée de l’ancien commissaire de la République de Weimar est toujours là… pour notre plaisir.