Avis client

Puteaux 92800
Actif depuis le 03 octobre 2013
Dernier avis le 26 août 2015
32 avis rédigés
3.5/5 évaluation moyenne
44 notes utiles

Note générale
Super !
Un livre salutaire Pour ceux qui ont compris depuis belle lurette que l'histoire est instrumentalisée par les politiques et qu'il faut recouvrer de l'esprit critique à partir des faits pour ne pas avaler toutes les couleuvres et éviter les partis pris idéologiques.
Note générale
Moyen
Un bon livre, bien documenté L'auteur connaît son sujet, il est conservateur au musée national de Saint-Germain-en-Laye. L'ouvrage est bien documenté ; j'aurais aimé plus de développements fondés, notamment dans la partie dans laquelle l'auteur prend parti en considérant qu'il y a toujours un "black-out" sur le sujet chez les archéologues actuels, en raison de leur formation.
Note générale
Très déçu
Manque total d'objectivité J'ai acheté récemment ce livre en version Pocket édité en 2011 en ignorant qu'il s'agissait en fait d'une oeuvre de 1976. Le titre et le sous-titre étaient intéressants et la 4ème de couverture ne faisait pas état de la personnalité de l'auteur. Je pensais lire un documentaire fourni, actuel et objectif. Il n'en est rien ! L'auteur dont j'ai lu ensuite qu'il était mort de longue date lors de cette réédition et converti à l'Islam, a une vision parfaitement orientée. L'argumentaire est navrant. On cherche en vain la science. Le sujet n'est donc pas traité. Une grande déception et probablement une arrière-pensée de l'éditeur Seghers, dans le fait qu'aucune biographie de l'auteur ne figure ni sur la couverture ni à l'intérieur du volume.D'où le sentiment désagréable de m'être "fait avoir".
Note générale
Bien
Du bon sens Des petits trucs finalement assez logiques, mais cela méritait d\'être synthétisé. Efficace.
Note générale
Moyen
Très technique Un livre technique, pour les débutants dans le métier, malheureusement plus axé sur une vision bancaire que libérale.
Note générale
Moyen
Du bon sens Pas de révélation sensationnelle, mais du bon sens qui, mis en application, permettra à tout un chacun, si ce n'est de venir riche, tout au moins d'améliorer, peu à peu, son ordinaire.
Note générale
Bien
Bon rapport qualité/prix Produit tout à fait adapté à une vision dans une pièce à contrejour. Le rapport qualité-prix est intéressant.
Note générale
Bien
Intéressant J\'aime bien acheter une revue après avoir vu l\'exposition. Cela permet d\'entrer dans le détail à tête reposée et de se remémorer les œuvres vues quelques temps plus tard. La revue Connaissance des Arts est bien faite : beaucoup de reproductions et des textes d\'auteurs spécialistes variés, qui permettent de mieux appréhender les oeuvres.
Note générale
Bien
Intéressant J\'aime bien acheter une revue après avoir vu l\'exposition. Cela permet d\'entrer dans le détail à tête reposée et de se remémorer les œuvres vues quelques temps plus tard. La revue Connaissance des Arts est bien faite : beaucoup de reproductions et des textes d\'auteurs spécialistes variés, qui permettent de mieux appréhender les oeuvres.
Note générale
Bien
Synthétique Dans la continuité des volumes précédents, cette BD s\'adresse à un public qui connaît déjà l\'histoire : le format BD pousse à la synthèse et ne permet pas l\'analyse, mais autorise une révision ludique.
Note générale
Bien
Un angle de vue original La montée du nazisme vue du côté allemand (bourgeoisie et ouvriers). Forcément simplifié pour s\'adapter au format BD, mais qui incite à se poser les bonnes questions : pourquoi ? Comment ?Cette intégrale couvre les années 1932, 1933, 1934 : les années charnière.
Note générale
Super !
Incontournable Ce témoignage écrit en pleine occupation (1943) est absolument incontournable. Pas de pathos, mais des faits bruts. Les vrais héros, qui sacrifient anonymement leur vie pour une cause. Cela semble si loin de la mentalité actuelle !
Note générale
Bien
Bel hommage aux parents Un hommage vibrant à son père et à sa mère et par-delà à la quête des racines.Un très beau style et une vraie émotion.A lire.
Note générale
Moyen
Mal écrit mais bien vu Une belle analyse de la parentalité (côté bobo)et de l\'hypocrisie sociale, bien vues et croquées avec humour. Toutefois, le style n\'est pas à la hauteur. Il est sans doute préférable de le "voir" au théâtre (ou dans l\'adaptation du film de Roman Polanski) que de le "lire".
J'ai saigné
J'ai saigné Super !
Note générale
Super !
Foi en l\'être humain Une très belle nouvelle. Malgré les circonstances extrêmement difficiles, l\'auteur relève les points qui permettent encore d\'espérer de (certains)êtres humains. A mettre entre toutes les mains à partir de 13 ans.
Note générale
Super !
Un bijou Brel, Barbara, Béjart, ... Qu'ajouter ? Le ballet est parfois surprenant, toujours émouvant, oscillant entre la force et la fragilité des artistes. En bonus, un bon documentaire sur le travail effectué par le chorégraphe avec sa troupe, où transparaît toute sa profonde humanité.
Note générale
Moyen
Instructif L\'évolution (ou les mensonges ...) d\'un homme d\'état et comment les faire oublier pour se présenter en homme neuf aux élections de 1981 ...
Note générale
Moyen
Intéressant Un beau livre sur l\'éducation sentimentale "à la chinoise" sous Mao et un bel hommage à la littérature française, synonyme de liberté.
Note générale
Déçu
Pour midinette Version américaine du roman à l\'eau de rose. Autant le film est beau, autant le livre duquel il est tiré est affligeant. Ne vaut que pour l\'originalité du sujet.
Note générale
Super !
Eclairage indispensable L'auteur éclaire remarquablement le contexte des quelques jours qui précèdent l'armistice, lorsque tous les hommes politiques, égocentrés sur leur carrière, s'empressent de mentir,de fuir, de trahir le peuple qui les a élus. A lire d'urgence pour ceux qui pensent encore que tout était tout blanc ou tout noir, et qui croient aux hommes providentiels, comme l'on croit au Père Noël. Cela ne va pas sans un parti pris sérieux de l'auteur, qui "assassine" Reynaud et déboulonne les couronnes de laurier tressées à de Gaulle et Churchill, mais le contrepoint est salutaire, lorsque l'on veut comprendre et non "idôlatrer".