Avis client

Michel P.
Actif depuis le 16 avril 2009
Dernier avis le 16 février 2019
623 avis rédigés
4/5 évaluation moyenne
3636 notes utiles

Note générale
Super !
Historique ! Un grand Merci pour ce projet ambitieux ( et courageux ! .... ) . La Poésie , comme la Spiritualité , devrait occuper plus de place dans nos Vies .... Et elle doit rester vivante , actuelle .
Note générale
Bien
Foutraque et finalement génial ! Réalisé avant le génialissime The Host , cette mise en scène apparemment non maitrisée est du grand art : elle laisse le spectateur dans la perplexité et un état d'inconfort peu fréquent dans le cinéma . On ne sait pas où nous mène le réalisateur , l'horreur n'étant manifestement pas le but recherché , avec quelques scènes burlesques , et une fin qui reste ouverte .... Les protagonistes ( les acteurs sur le tournage ? ) semblent imprévisibles , fantasques .
Note générale
Bien
UN REGAL L'ambiance et la Photographie sont géniales . Les acteurs ont manifestement tout donné pour un scénario somme-toute banal . Bravo Woody James Juno Justin et Kate !
Note générale
Bien
Film d'ambiance ++++ / film à thèse + Petite déception pour un film qui a eu les 2 Oscars majeurs ( film , réalisateur ) . Il s'agit plus d'un film d'ambiance style Amélie Poulain que d'un film transcendant , si n'est , et c'est déjà pas mal : l'humanisme , la tolérance . Donc la reconstitution des années 60 est parfaite , la légèreté , les facéties , sont omniprésentes , du coup : le propos du film sur l'acceptation de la différence en est atténué .... Mais c'est un très bon moment de cinéma !
Note générale
Bien
Sur le Livre d'Alain Badiou Mon avis sur le livre d'Alain Badiou n'étant pas paru : je redis ici que cet exposé est magistral Mais que le livre est trop court ! il faut un certain courage pour se dire communiste aujourd'hui , mais il faut reconnaitre que nos sociétés sont asservissantes .
Note générale
Bien
JUBILATOIRE Film de genre , film gore de " rape and revenge " , par une réalisatrice française qui ne manque pas de talent ! Bien-sûr le propos est contestable et ambigu , le scénario écarte tout réalisme ! C'est un exercice de style qu'il faut accepter / ou rejeter , vaguement en résonnance avec Me Too ( mais écrit bien avant ) .
Note générale
Super !
TOP 100 ! Si l'on considère que ce bouquin se trouve invariablement dans le " Top 100 des Meilleurs romans de tous les temps " : il est légèrement décevant pour un lecteur aguerri du XXI ième Siècle(un peu comme L'Homme sans qualités ) .... Il y est question de psychanalyse(à ses débuts à l'époque) Mais ce n'est en fait pas du tout un récit psychanalytique(sauf la référence à OEdipe ) . Tout baigne dans un milieu fortuné où l'on n'a pas besoin de travailler . Le long chapitre sur la tentative sans fin d'arrêt du tabac est certes comique , et ces échecs répétés dénotent(ou engendrent ) une névrose réelle . La dévalorisation du fils , due au regard et aux réflexions du père , est terrible . Surtout le livre est dominé par l'amour pour les femmes , la fascination qu'elles exercent , le désir de les séduire , de les posséder , avec échecs fréquents , et culpabilité vis-à-vis de son épouse : là aussi Névrose certaine ! Résultat : un bien-portant désoeuvré , malade imaginaire .... Conclusion : il s'agit de " la maladie de la vie " , vie qui a inévitablement des aléas , et est effectivement à coup sûr mortelle ! En conclusion : l'Homme se crée des besoins , de l'inutilité , qui finalement le dépriment ! Visionnaire à la fin , Svevo écrit que l'Humanité va aller à sa perte car quelqu'un va bien finir par inventer une arme de destruction massive ....
Aurélia
Aurélia Super !
Note générale
Super !
FANTASMATIQUE ONIRIQUE Aurélia n'existe pas , c'est LA FEMME , ce sont toutes les femmes rencontrées , désirées , magnifiées , c'est une jeune fille en particulier durant une période limitée .... C'est un rêve , c'est le récit clinique des rêves destiné au psychiatre . Dernier écrit de Nerval avant son suicide . Amours impossibles , deuils , récits mythologiques imbriqués dans des créations littéraires . Dimension existentielle , moderne à l'époque . Aurélia nous fait rêver , nous aide à vivre , ne perdons pas l'espoir .
Note générale
Bien
Sidérant Bien-sûr le film est hanté par le texte , la voix de Duras ( du coup très déclamatoire et assez peu de dialogues ) . L'atmosphère suspicieuse , dangereuse , déliquescente avec l'arrivée imminente des alliés , est bien rendue . C'est douleur de l'attente , de ne pas savoir , du désespoir alors que tout le monde est revenu des camps Mais pas son mari . Magimel , dans le "mauvais camp" , est impressionnant de densité , de présence volumineuse : il se deupardieutise !
Note générale
Moyen
La Pléiade perd en autorité .... Article extrêmement critique contre cette édition par le Philosophe Philippe Chevallier . Il est vrai que Régis Boyer n'était la meilleure personne pour mener à bien cette édition , bien qu'il ait édité une excellente Pléiade sur les Sagas islandaises . La Pléiade perd malheureusement en excellence avec la publication de d'Ormesson , Jules Verne , Simenon ( qui ont déjà pour les deux derniers d'excellentes collections complètes , La Pléiade n'apportant pas grand chose ) . Par contre je ne suis pas d'accord avec Mr Chevallier quand il dit qu'on ne lit pas les Pléiades : j'en ai 112 , usées ... il ne faut pas avoir peur de les abimer ! C'est un format idéal , et en général des éditions de référence , avec un appareil critique extraordinaire .
Note générale
Super !
EXCELLENT Film totalement atypique , imprévisible , mené par une actrice peu photogénique ( bravo !) . Woody Harrelson et surtout Sam Rockwell sont géniaux . Même la fin reste ouverte ... à l'incertitude ! " La vie des gens " , basique mais sublime .
Note générale
Bien
BONNE SURPRISE Film improbable , hongrois , sujet atypique , Ours d'Or ( récompense qui sert vraiment à connaître un film qui aurait pu passer inaperçu ). Rencontre magique entre deux êtres que tout sépare ( l'âge , la psychologie , le statut social ) . Les deux acteurs sont exceptionnels de vérité , de sobriété dans leur jeu ( loin du cabotinage de certains de "nos" acteurs ) . Attention quelques scènes très dures : abattage des vaches , tentative de suicide , visionnage d'un film X .
Note générale
Bien
Fameux / Décevant Excellent par la mise en scène toujours aussi brillante de Ridley Scott ( et les gros moyens ... ) ET la performance de Christopher Plummer ( qui a remplacé au pied levé Spacey alors que le film était terminé ! il aurait touné toutes les scènes en 10 jours ... ). Décevant car le scénario est finalement assez banal ....
Note générale
Bien
Bonne surprise Basé sur l'autobiographie de Romain Gary , ce " grand film à l'ancienne " pouvait faire craindre le pire .... :-) L'interprétation , forcément excessive , de Charlotte Gainsbourg , le superbe garçonnet de Gary enfant , et Pierre Niney impérial comme toujours , sauvent le film du " roman-photo " . Du coup on espère presque une suite sur la vie de Gary .
Note générale
Bien
POLANSKI CHEAP Je n'ai pas lu le livre , qui d'après le scénario du film ne me parait pas fameux , malgré les éloges qu'il a reçu . On est loin de Grand Polanski ( malgré un propos vénéneux qui lui convient bien ) , Mais peut on vraiment le lui reprocher .... Merci Mr Polanski pour votre fimographie remarquable .
Note générale
Bien
Réhabilitation ! Ce film a globalement été " descendu " . Pourtant il en vaut d'autres , peut-être mieux construits : celui-là est un peu brouillon . La personnalité de Harry / Fassbender(toujours aussi attachant ) sauve la mise .
Note générale
Bien
Un régal Attention : le début est poussif ( risque de décrochage ) , mais la suite est excellente : les frères Coen ne sont pas loin ! Damon est génial dans ce rôle d'abruti . Quelques scènes burlesques irrésistibles ( et des dialogues moralement incorrects ! ) .
Note générale
Bien
Historique ! Je suis fan de Dupontel Et j'avais lu le livre . Un livre paraît toujours mille fois supérieur au film qui s'en inspire . Ce film s'inscrit dans la grande tradition française du film historique , " romantique " . C'est un immense plaisir , Mais ça ne peut pas être un chef-d'œuvre purement cinématographique de par sa genèse : Ou alors il faut être Kubrick ou Dolan .....