Léo Ferré

Léo Albert Charles Antoine Ferré, né le 24 août 1916 à Monaco et mort le 14 juillet 1993 à Castellina in Chianti (Toscane), est un auteur-compositeur-interprète, pianiste et poète franco-monégasque. Ayant réalisé plus d'une quarantaine d'albums...
Lire la biographie
Léo Ferré
Léo Albert Charles Antoine Ferré, né le 24 août 1916 à Monaco et mort le 14 juillet 1993 à Castellina in Chianti (Toscane), est un auteur-compositeur-interprète, pianiste et poète franco-monégasque. Ayant réalisé plus d'une quarantaine d'albums originaux couvrant une période d'activité de 46 ans, Léo Ferré est à ce jour le plus prolifique auteur-compositeur-interprète de la chanson française. D'une culture musicale classique, il dirige à plusieurs reprises des orchestres symphoniques, en public ou à l'occasion d'enregistrements discographiques. Léo Ferré se revendiquait anarchiste ; ce courant de pensée inspire grandement son ouvre.

Albert Ferré grandit très entouré dans la bourgeoisie monégasque. Mais cette enfance harmonieuse est brisée lorsque son père l'envoie dans un collège catholique en Italie.

En 1935, il monte à Paris faire des études de droit et sciences-po ; il y expérimente la vie de bohème avant que la guerre l'amène sous les drapeaux. Mais, ce conflit sera pour lui le moment de sa formation musicale.

A Monaco, il rencontre Piaf qui lui conseille de monter à Paris. En 1946, il joue au "Boeuf sur le toit" et signe son premier contrat. Commence alors l'époque de Saint-Germain avec Greco, Vian, Sartre, Queneau..., il joue au 'Quod Libet', aux ' Trois Maillets'...

En 1950, il enregistre son premier disque 'La Vie d'artiste'. Mais c'est la chanson 'Paris canaille', qui sera son premier tube. Il signe alors à 'L'Odéon', et s'attaque à l'adaptation des poèmes d'Apollinaire. C'est enfin le triomphe avec 'La Chanson du mal aimé' et 'Poète... vos papiers'.

En 1958, il poursuit ses adaptations de poésie avec Baudelaire et Aragon. Il signe aux éditions Barclay, et se retrouve au sommet avec plusieurs tubes: 'Paname', 'Jolie môme'...

L'année 1969 est celle de la consécration avec plusieurs concerts et l'éternel 'C'est extra'.

Les années 1970 seront plus difficiles. Il compose moins, s'éloigne de Paris.

En 1991, il enregistre son dernier disque 'Une saison en enfer'. Immense artiste, Ferré était tout à la fois poète, musicien, compositeur et interprète.

(Source : Evene)