Avis client

Franz1983 Rouen
Actif depuis le 10 mai 2013
Dernier avis le 21 octobre 2014
573 avis rédigés
4.5/5 évaluation moyenne
480 notes utiles

Note générale
Super !
Alix, bras droit d'Auguste, mène l'enquête! Les bonnes critiques sont justifiées! En rebondissant sur le lien né dans "Le tombeau étrusque" entre Alix et le jeune Octave et réutilisé depuis dans "Roma, Roma..." et "Le testament de César", les auteurs quittent le contexte de la rivalité Pompée-César pour nous plonger dans les arcanes du règne d'Octave, désormais Auguste. Le personnage d'Alix a mûri mais reste droit, moral. Le dessin est juste, le portrait de la vie romaine est pertinent, l'intrigue rondement menée et le texte de qualité, insistant sur la paternité et l'adolescence. De nombreuses questions restent habilement en suspens: qu'est-il arrivé à Enak? Qui est la mère de Titus? La suite en Egypte...
Alix - Alix, Tome 15
L'Enfant grec Super !
Note générale
Super !
Complot à Athènes Alix revient en Grèce, plongé dans un complot ourdi au sein de la plus prestigieuse poterie d'Athènes. Le récit est immédiatement prenant et haletant, l'art est à l'honneur, la psychologie et les décors athéniens sont très fidèlement rendus, les personnages sont forts, le dessin et les couleurs sont irréprochables, typiques de Martin. Assez méconnu, cet album, sans être parmi les meilleurs, est pourtant très bon.
Le Pianiste
Le Pianiste Super !
Note générale
Super !
L'horreur, l'horreur et... la Grâce! Avec sensibilité et sans sensiblerie, Roman Polanski revient sur l'Histoire polonaise, son Histoire polonaise. Cette oeuvre sur un Juif distingué et profondément humain est difficule à regarder et en même temps terriblement belle. C'est la condition humaine qui est traitée devant nous, durant ses heures les plus sombres. Ce pianiste-là ne joue qu'au début et à la fin; ces airs de Chopin symbolisent la Grâce, la civilisation, l'humanité. Malgré les pires cauchemars où l'homme redevient animal, toutes ces beautés survivent. La réaction à la déclaration de guerre franco-britannique est poignante. Je regretterai peut-être que le quotidien des catholiques polonais, naturellement bien plus enviable que celui des Juifs polonais, soit présenté comme agréable, presque facile: les Slaves étaient eux aussi considérés comme des sous-hommes. Mais quelle leçon de cinéma et d'humanité, M. Polanski! Chapeau bas!
Alix - Alix, Tome 24
Roma, Roma Bien
Note générale
Bien
Un album bien agréable L'intrigue est originale et haletante, cela faisait un moment qu'il ne s'était pas passé autant de choses dans un même album. La mise en couleurs de Dina Kathelyn est excellente, le dessin de Rafael Morales est précis, malgré sa difficulté à rendre l'expressivité des visages et la fluidité des gestes. C'est un album sur un complot (bien sûr!), c'est un album sur la dualité, c'est un album sur la vie quotidienne et les jeux de pouvoirs à Rome, un peu à la "Murena" (Rome, ville finalement rarement traitée dans les "Alix) et surtout sur le théâtre romain et son saint des saints: le théâtre de Pompée. C'est enfin un album nostalgique qui ressuscite d'anciens personnages de quatre albums de l'Âge d'or, que l'on retrouve avec un rare plaisir, bien que certains soient étonnamment oubliés à la fin, passant en coup de vent, histoire de. Un album agréable, oui!
Note générale
Super !
Passionnant et touchant Avec ce château abandonné qui a fasciné mon imaginaire d'enfant, avec cette atmosphère mélancolique et touchante, avec cette intrigue rondement menée et drôle, "La Guerre des 7 fontaines" est indéniablement un des meilleurs albums de la série.
Note générale
Super !
Aventure palpitante et... naissance d'un mythe Peyo nous livre une aventure palpitante et drôle autour d'une flûte enchantée et, au bout d'un long suspense, nous dévoile d'étranges personnages bleus qui, assez vite, prendront beaucoup de place dans la série "Johan et Pirlouit". Un très bel album!
Note générale
Super !
Un des meilleurs albums Johan et Pirlouit se retrouvent plongés dans une intrigue d'usurpation d'identité (ce qui leur arrivera de nouveau dans "L'anneau des Castellac"). L'histoire est passionnante, angoissante, maîtrisée, drôle (ah Pirlouit! ah le faucon!). Vraiment, cet album vous promet, à vous et à vos enfants, un beau moment de lecture!
Note générale
Super !
Excellent album Voici le premier "Johan et Pirlouit" que je lus et il reste mon préféré! L'intrigue et son complot, le dessin, les gags: tout ici vous fera adorer cette aventure médiévale!
Note générale
Super !
Un des meilleurs Peyo nous livre ici un des meilleurs albums de la série! Les impayables Mollassons, l'errance le long de la rivière, les rencontres improbables: tout ici est passionnant et hilarant. Un beau moment de lecture!
Note générale
Super !
L'Aventure! Avec ses quiproquos, ses manipulations, ses complots, ses planches de bataille, "Le serment des Vikings" est un des meilleurs de la série, sans doute le plus épique! Vos enfants et vous-mêmes vivrez un beau moment de lecture.
Note générale
Super !
Un bel album Bien que le dessin soit encore "raide" et perfectible, l'intrigue est passionnante et drôle, avec ses histoires de famille et son complot. Le personnage de Rachel est notoirement réussi.
Note générale
Super !
Piiiiiiiiirlouit! Entrée tonitruante de Pirlouit dans les aventures de Johan! Le dessin s'améliore un peu mais n'est pas encore arrivé à maturité. Toutefois, l'intrigue est rondement menée, est drôle et passionnante. Je salue notamment les planches du siège final! Bravo, M. Peyo!
Note générale
Super !
Sans doute le plus angoissant de la série Voici selon moi l'album de Johan et Pirlouit qui effraie le plus... Le sinistre Sire de Boustroux est le premier véritable méchant de la série et sa quête magique nous tient en haleine jusqu'à la fin!
Note générale
Super !
Un très bon album au goût de britchabrotch Un très bon album avec une nouvelle affaire d'usurpation! Le tyrannique et hilarant seigneur Hercule de Basse-Fosse est indéniablement la plus grande réussite d'un numéro qui nous tient en haleine de bout en bout.
Note générale
Bien
Bien fait Voici un sympathique album, qui enchaîne les énigmes intelligentes et délivre un appel à la tolérance (ici, envers les sorciers) utile à nos enfants. Je salue notamment le coup de théâtre final qui amène à relire l'album et à voir ce que l'on n'avait pas vu!
Note générale
Moyen
Vie éternelle et... longueurs Le dessin est beau, le portrait de la ville ancienne est magnifique et le discours sur la vie éternelle est touchant. Mais ici, même pour un manga je veux dire, les répliques sont looongues, beaucoup trop loooongues et tuent le rythme.
Note générale
Bien
Surtout pour le portrait d'une époque révolue Au-delà de la rage de Benoît Poelvoorde et de l'humour disons amusant de Dany Boon, j'ai surtout apprécié ce portrait d'une époque révolue, celle de la douane, celle de la zone frontière franco-belge.
Note générale
Bien
Troublant, sordide et beau Erika est un professeur de piano sec, sans empathie, humiliant à l'envi. Mais ce n'est qu'une façade car Erika est aussi une petite fille de 40 ans, vivant avec sa mère ultrapossessive dans une relation malsaine à l'origine de tous les maux. Erika vit dans ses fantasmes, s'avance et recule, puis rencontre Walter. Jamais, à mon sens, le sadomasochisme n'a été filmé avec autant de force dérangeante, pathétique et esthétique. Les acteurs sont très talentueux et ces âmes torturées s'enfoncent devant nos yeux, avec leur belle laideur. Qu'il vous écoeure ou vous fascine, ce film ne vous laissera pas indifférent et c'est bien le but de l'art, non?
Note générale
Bien
Troublant, sordide et beau Erika est un professeur de piano sec, sans empathie, humiliant à l'envi. Mais ce n'est qu'une façade car Erika est aussi une petite fille de 40 ans, vivant avec sa mère ultrapossessive dans une relation malsaine à l'origine de tous les maux. Erika vit dans ses fantasmes, s'avance et recule, puis rencontre Walter. Jamais, à mon sens, le sadomasochisme n'a été filmé avec autant de force dérangeante, pathétique et esthétique. Les acteurs sont très talentueux et ces âmes torturées s'enfoncent devant nos yeux, avec leur belle laideur.