Alexandre Jardin

Alexandre Jardin suit les traces de son père, disparu en 1980, en se lançant dans l'écriture après avoir obtenu son diplôme de Sciences Politiques. C'est d'ailleurs pendant ses études qu'il écrit son premier roman Bille en tête pour lequel il reçoit...
Lire la biographie
Alexandre Jardin
Alexandre Jardin suit les traces de son père, disparu en 1980, en se lançant dans l'écriture après avoir obtenu son diplôme de Sciences Politiques. C'est d'ailleurs pendant ses études qu'il écrit son premier roman Bille en tête pour lequel il reçoit le prix du Premier Roman en 1986. Ensuite, il publie Le Zèbre (Prix Femina 1988) et Fanfan qu'il adapte lui-même à l'écran.

Ses romans parlent d'amour, de comment le faire renaître ou de l'envie de le rendre éternel. A côté de ses occupations littéraires et cinématographiques, il est aussi journaliste et écrit ainsi des chroniques pour Le Figaro. Alexandre Jardin s'essaie à la littérature jeunesse avec Cybermaman.

En 1997, il écrit le Zubial, roman autobiographique sur son père, l'écrivain Pascal Jardin qui en fit de même en écrivant Le Nain jaune.

D'autres films et livres suivent ces ouvres qui recèlent une certaine joie de vivre.

En 2004, Alexandre Jardin publie deux versions du même roman, Les Coloriés, l'un destiné aux adultes, l'autre aux enfants et livre Le Roman des Jardin l'année suivante.

Extrêmement impliqué dans l'évolution politique de son pays, il profite de sa notoriété pour lancer, lors des élections présidentielles de 2007, un site internet qui appelle les candidats à expliquer clairement leur programme.

Cinéma, littérature, journalisme et politique font d'Alexandre Jardin un littéraire sans frontière de genre.

(Source : Evene)